L’automobile à Saint-Nazaire – Après la Première Guerre mondiale

Articles connexes :
Les transports – La route, des origines au XVIe siècle.
Les transports – La route au XVIIe et XVIIIe siècles
La route au XVIIIe Siècle (suite)
Les voitures hippomobiles en 1926 – 1ère partie
Les voitures hippomobiles vers 1926 – 2ème partie
Développement de l’automobile en France et en Loire-Inférieure en 1926.
L’automobile à Saint-Nazaire – Avant la Première Guerre mondiale

L’automobile à Saint-Nazaire – Après la Première Guerre mondiale

Pérennité des garages automobiles de 1920 à 1938 à Saint-Nazaire

Après la première Guerre mondiale, les garages pour la réparation et la vente des automobiles se sont développés. À partir de 1927, de grands halls d’exposition font leur apparition.

Essai de visualisation de la pérennité des garages automobiles de 1920 à 1938 – Dessin Michel-C Mahé.

D – Sigogne – (1) Agent Peugeot.
K – Garage Marceau – (1) Paul Durand ; 2) Bibard.
M – Garage Cerret – (1) Orthographié Ceret.
K – Garage Marceau – (1) Rue du Bois-Savary ; (2) Rue du Bois-Savary et 10 rue Marceau.
Q – Garage Moderne – (1) Vendeur Citroën ; agence des automobiles De Dion-Bouton, Lorraine-Dietrich, Rochet-Schneider ; (2) 43, rue du Croisic, 12-14-16, rue du Traict
R – Automobiles Citroën – (1) Inauguration officielle du magasin d’exposition de l’Agence Citroën de Saint-Nazaire le dimanche 20 janvier 1929 1 ; (2) M. Minot, concessionnaire de la marque à Saint-Nazaire, fait une présentation de films documentaires le 23 mars 1931.
V – Société Nantaise des Automobiles Peugeot – (1) La Société Nantaise des Automobiles Peugeot sise 5, quai de l’Ile-Gloriette, à Nantes, possédait un magasin d’exposition 16, rue du Calvaire à Saint-Nazaire.
W – Garage Renault – (1) Agence Nantaise des Automobiles Renault s’est implantée en 1927, 193, rue de Pornichet.
X – Agence Nantaise des Automobiles Renault – (1) En février 1932, déménagement de l’Agence Nantaise des Automobiles Renault, 21, rue de la gare.

Essai de visualisation du nombre de garages automobiles de 1920 à 1938 – Dessin Michel-C Mahé.

Au vu des éléments dont je dispose et ceci va évoluer dans les prochaines semaines *, la pérennité de certaines maisons est évidente, bien que les débuts et fins d’activités me soient encore inconnus.
Ce que l’on peut dire :
– en 1923, on dénombrait au moins 5 garages à Saint-Nazaire dont 2 vont perdurer au même endroit jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale : le garage Moderne et le garage Rézeau ;
– leur nombre est maximum, 16, pour les années 1935 et 1936.

*) Covid-19 oblige.

Les agents des constructeurs à Saint-Nazaire

De Dion-Bouton » – Lorraine-Dietrich – Rochet-Schneider

Vers 1921, l’agent de ces constructeurs était le Garage Moderne, 14, rue du Traict.

Renault

L’Agence Nantaise des Automobiles Renault s’est implantée en 1927, 193, rue de Pornichet puis en 1932, 21, rue de la gare en lieu et place où stationnait l’autobus Michel qui reliait Saint-Nazaire au pont de Méan. De ce vaste hangar, que les chroniqueurs qualifiaient de gigantesque, fut créé un parc d’exposition ultramoderne, conçu par M. Bréerette, architecte. Il fut inauguré fin février 1932. Le directeur de l’agence nazairienne s’appelait M. Collin. En 1931, la région nazairienne a acheté 150 voitures chez Renault.

Citroën


Vers 1921, le Garage Moderne, 14, rue du Traict vendait des automobiles Citroën.

L’inauguration officielle du magasin d’exposition de l’Agence Citroën de Saint-Nazaire a eu lieu le dimanche 20 janvier 1929 à 14 h. 30, 21, rue de l’Océan.
Architecte, M. Batillat ; entrepreneurs, MM. Graziana, Bosredan, Leveau et Marin, Poirier, Davy ; décoration, la maison Huchet.
M. Minot était le concessionnaire général et M. Audineau, directeur de l’agence de Saint-Nazaire.

M. Minot s’impliquait pour la promotion de la marque. À l’occasion d’une quinzaine commerciale, le lundi 23 mars 1931, dans la salle du Caméo et celle de l’Éden-Cinéma, il présenta des films documentaires sur les automobiles.

Peugeot

Au moins à partir de 1931, la Société Nantaise des Automobiles Peugeot, sise 5, quai de l’Ile-Gloriette, à Nantes, possédait un magasin d’exposition 16, rue du Calvaire à Saint-Nazaire.
Le garage de M. Sigogne, 106, rue d’Anjou était son agent.

A propos Michel-Claude Mahé

Je suis un retraité éternel apprenant. Passionné d'histoire, de dessin, de philosophie, de mathématiques, d'informatique...
Cet article, publié dans Enfance, Les transports en Basse-Loire, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’automobile à Saint-Nazaire – Après la Première Guerre mondiale

  1. BOUREAU Claude dit :

    Bonjour.
    Je recherche Le garage de l’arrière Grand Père de mon épouse (Auguste PINEAU) à St Nazaire. Selon la famille, outre un garage rue Alcide Benoist dans les années 1930, que l’on voit sur des cartes postales de l’époque, il y en aurait eu un à Sautron. Une photo (dont je ne connais pas la date, mais antérieure à la photo aérienne du 16/08/1951) montre ce garage RENAULT vu depuis la rue Parmentier, avec dans le fond les bâtiments situés le long de la rue de Pornichet au N° 165, (C’est le N° au moins depuis les années 1960). (actuellement PICARD).
    Or vous indiquez (W), qu’il y a eu un garage RENAULT à Sautron au 193 rue de Pornichet de 1927 à 1932, c’est à dire 200 ou 300/ mètres plus loin vers Pornichet. Toutefois au 193 rue de Pornichet , à voir la photo aérienne du 10/1932 il n’y avait, à cette époque et jusqu’à la photo aérienne de 1952, quasiment que des champs (en tout cas là où se trouve actuellement le 193 de la rue de Pornichet).
    La présence de deux garages RENAULT à Sautron à si peu de distance l’un de l’autre m’interroge. Je vais essayer de retrouver les titres de propriété de l’époque pour percer ce mystère.
    Cordialement

    • michelcmahe dit :

      Bonjour M. Boureau,
      En effet en 1927, l’Agence Nantaise des Automobiles Renault s’est implantée 193, rue de Pornichet puis a déménagé 21 rue de la gare en 1932.
      La liste des garages n’est pas exhaustive, cette étude est toujours en cours et probablement qu’un certain nombre de garage y sont absents surtout entre 1931, 1932, 1933 années où je dispose de peu d’informations.
      Je connais ce garage et j’étais très étonné de ne pas le retrouver sur ma liste lors de sa constitution. On aurait dû avoir une trace en 1934.
      Je vais regarder cela de plus près.
      Bonsoir
      Michel-Claude.

    • michelcmahe dit :

      Je viens de faire une petite recherche rapide, M. Pineau Auguste et Fernand, 8 rue Alcide-Benoist n’apparaissent pas en tant que garagistes car ils étaient enregistrés comme serruriers. Ceci explique cela. Cela ne veut pas dire qu’ils ne réparaient pas des voitures.
      J’ai vérifié, mes sources précisent bien : « 193 rue de Pornichet » sur plusieurs documents.
      Bonne soirée

  2. Claude BOUREAU dit :

    Merci pour votre réponse.
    Effectivement Auguste Pineau avait à l’origine une entreprise de serrurerie et à ce titre il a construit le portail de la gendarmerie qui a été conservé par la ville (face à l’école de musique). Sur une carte postale qui relate le passage à St Nazaire le 22 Mai 1926 d’une voiture 10 H.P. MATHIS, on peut voir: « A. PINEAU & FILS constructeurs mécaniciens » .
    C’est au 8 rue Alcide Benoist (plus précisément sur la façade située rue de la gare, à l’angle avec la rue Alcide Benoist).
    C’est plus tard qu’Auguste ou son fils Fernand a dû transformer l’activité en garage.
    En ce qui concerne Sautron la photo que j’ai montre bien un garage rue Parmentier et je suis certain de l’emplacement car elle montre aussi la maison voisine dans laquelle j’ai habité dans les années 1960. Cette photo est antérieure à 1951 car on n’y voit pas une maison qui figure sur la photo aérienne du 16/08/1951.
    Il y aurait donc eu deux garages l’un au 165 rue de Pornichet et 6 rue Parmentier (ma maison était au 163 rue de Pornichet et 4 rue Parmentier) et l’autre au 193 rue de Pornichet.
    Dans ces conditions je considère donc qu’Auguste Pineau n’a rien à voir avec le garage qui c’est transféré du 193 rue de Pornichet jusqu’au 21 rue de la gare en 1932.
    Cordialement.

    • michelcmahe dit :

      Je me suis spécialisé sur l’histoire de Saint-Nazaire pendant l’entre-deux-guerres et j’ai déjà beaucoup à faire. Heureux de vous avoir rendu service.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.