Le facteur

Le facteur  (Mauves sur Loire  – 1947/1949) 

Ma mère nous racontait souvent cette histoire.

Le plus populaire des remèdes était l’eau-de-vie achetée à quelques paysans qui faisaient brûler leur vin et leur cidre aux bouilleurs de cru. En ce temps là, ils allaient avec leur alambic de hameau en hameau.

Mes parents l’utilisaient surtout pour faire des grogs, la servaient comme pousse-café ou comme ingrédient de cuisine notamment pour le pâté de lapin et  les omelettes flambées. Plus tard, de temps en temps,  mon père nous préparait un canard c’était un sucre trempé dans l’eau-de-vie. Il utilisait parfois une autre technique : il versait l’alcool sur un sucre posé sur une cuillère et il le flambait.

Elle était stockée dans une bouteille de vin ordinaire et pour la différencier de l’eau que nous prenions à table, qui avait un contenant identique, mes parents nouaient un fil de laine rouge sur le goulot.

Un des amateurs de ce breuvage était le facteur. A chaque fois qu’il venait à la maison ma mère lui offrait un petit verre. Il était promptement vidé et repartait vers la maison voisine.

Puis un jour elle en offrit à un voisin. Celui-ci l’avala d’un trait et lui dit en plaisantant :

« Pas très costaud votre eau-de-vie Gaby ! »

Ma mère goûta.

« Oh  ben ça alors c’est de l’eau ! Excusez-moi je vais en chercher au cellier »

Tandis qu’elle débouchait la nouvelle bouteille elle pensait au facteur. Depuis combien de temps les bouteilles ont-elles été échangées ?  Il est passé hier matin, pourquoi n’a-t-il rien dit ?

Quelques jours après le facteur revint :

« Un petit verre facteur. »

« Oui dame ! Il ne fait pas chaud ce matin. »

Ma mère le servit. Il le but d’un trait, fit un claquement de langue et dit avec les yeux rieurs:

« Ah ! Vous avez changé de fournisseur… »

– Depuis combien de temps je vous servais de l’eau ? Demanda-t-elle un peu gênée.

– Oh peut être un voire deux mois mais je n’osais pas vous le dire mais je me demandais combien de temps cela durerait. »

Publicités
Cet article a été publié dans Enfance, Mes parents. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.