Une antenne pour le poste à galène.

A cette époque la radio était le divertissement familial par excellence. Nous l’écoutions avec un poste à lampes, et j’ai le souvenir d’émissions telles que « La famille Duraton », l’aventure quotidienne d’une famille de français moyens, « Les chansonniers » raillant les crises ministérielles, le feuilleton radiophonique « Signé furax » de Francis Blanche et Pierre Dac. Le dimanche matin il y avait une émission consacrée à l’accordéon et cet instrument est encore pour moi synonyme de moments agréables et festifs. 

Une antenne pour le poste à galène. 

Marcel était passionné par l’électronique et avait déjà ouvert notre vieux poste pour comprendre son fonctionnement. L’idée lui vint de construire un poste à galène. Pour ceux que cela n’évoque rien sachez que c’est un récepteur à cristal qui permit dès le début du XXe siècle la réception des ondes radioélectriques des signaux de la tour Eiffel et des premiers postes de radiodiffusion.

Le récepteur est très simple dans sa conception mais l’antenne est essentielle. Elle est constituée d’un fil électrique tendu entre deux supports suffisamment hauts au-dessus du sol.

Le plan ayant été trouvé sur le journal le Haut-parleur et le cristal acheté à Nantes par Madame L. une charmante voisine qui malheureusement, cela dit en passant, n’avait qu’un seul fils handicapé mental qu’elle appelait Guy-Guy. Il me semble que la seule phrase qu’il su prononcé était « Beurk ça pu ». C’est avec tendresse que je pense à elle car elle adorait les enfants et s’efforçait d’intégrer son fils dans nos jeux.

Le récepteur fut promptement monté mais un problème de taille se posait : Comment réaliser l’antenne ? Le faîte de la toiture de la maison était la seule possibilité. Mais comment poser les supports ? C’est alors que Marcel remarqua celle des voisins située sur le toit de leur maison lequel était dans la continuité du nôtre. Voilà la solution à notre problème ! Il suffit que nous nous branchions sur la leur.

Une échelle fut trouvée et je fus chargé d’effectuer le branchement. En rampant sur le toit j’atteignis bientôt le point de connexion et opérai la jonction. Le fil fut tiré jusqu’à notre chambre.

Je me souviens de la joie de mon frère qui après quelques tâtonnements trouva un point sensible sur le cristal et miracle ça marchait.

Quelques jours après Monsieur R. notre voisin remarqua notre montage sur l’antenne et immédiatement, très en colère, alla voir mon père pour obtenir des explications.

« Pourquoi as-tu fait un piquage sauvage sur mon antenne sans me le demander ? Ce n’est vraiment pas des choses à faire! »

Le ton monta, mon père nia de toutes ses forces. Rouges de colère, ils allèrent constater le fait et malheureusement le fil conduisait indubitablement aux coupables.

Devant l’évidence mon père s’excusa du désagrément et promit d’enlever le fil et de régler le problème avec ses garçons. Les relations s’arrangèrent totalement devant un verre de vin.

Ce soir là Marcel ne fut pas à la fête, il dut fournir des explications. Ma mère était très en colère. Rendez-vous compte ! Risquer la vie de son pauvre petit frère et causer des problèmes avec les voisins, des gens si charmants !

Ce soir là je pris ma moue la plus expressive….

Publicités
Cet article a été publié dans Enfance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.