La visite de l’atelier (2000)

La visite de l’atelier

Sur certaines machines, là où la surveillance des opérations se faisait principalement au pupitre, les ouvriers utilisaient un transistor pour créer un fond sonore. Mohamed, algérien dans l’âme, écoutait principalement du RAI et cette musique rythmée emplissait largement son secteur.

Ce jour là, j’allai recevoir une délégation de guides conférenciers. Je lui demandai, durant la visite, de baisser le volume de son transistor et de mettre une musique un peu plus soft.

« Ne t’inquiète pas, Michel, je fais le nécessaire ! » dit-il avec son air enjoué.

L’après-midi, après avoir accueilli les visiteurs. Je commençai ma visite d’un bout de l’atelier à l’autre et, comme à l’accoutumé. Je demandai aux ouvriers, eux-mêmes, de présenter leur travail et leur machine. Ils appréciaient beaucoup cette participation.

Mohamed avait effectivement baissé le volume de son transistor mais à mon grand effarement, au fur et à mesure que j’approchai de sa machine, j’entendis de plus en plus distinctement :

« Notre père qui êtes aux cieux, que ton nom sois sanctifié etc. » Puis vinrent les Je vous salue Marie …C’était le chapelet de Radio Notre-Dame…

Lorsque nous arrivâmes à sa machine, il éteignit son transistor. A ma tête, il avait vu que j’appréciais moyennement la plaisanterie mais je restai stoïque. Je le présentai aux visiteurs et il parla de son travail et de sa machine avec son léger accent mais très plaisant à écouter.

Puis nous continuâmes la visite. Il alluma son transistor et la litanie continua.

C’est alors qu’un des visiteurs vint à mon niveau et me demanda :

« C’est curieux qu’il écoute une radio chrétienne…N’est-il pas d’Afrique du Nord ?

– Oui, oui il est d’origine algérienne et très croyant…c’est comme ça…on s’habitue. » Puis je rajoutai avec conviction « Il faut prendre en compte les différences, toutes les différences !

– Bien sûr, bien sûr. » Répondit-il.

Quelques jours après je reçus un petit mot du responsable des visiteurs, ravi de sa visite et… de la leçon de tolérance, dans un milieu industriel, qu’il avait beaucoup apprécié.

Publicités
Cet article a été publié dans 1973-2011. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s