Le quartier de Prézégat autour de 1926

À vos agendas :La conférence annuelle aura lieu le 17 février 2018 à la Médiathèque de Montoir. Elle est consacrée à M. Jean Cadayé, éminent chanteur de l’Opéra-Comique de Paris qui est venu à Saint-Nazaire, en 1922, pour exercer des talents de commerçant, de chef de musique, d’organisateur de festivités etc. Nous en profiterons pour écouter quelques extraits de tubes de l’époque.
Gratuit – réservation conseillée
Contact : mediatheque@montoirdebretagne.fr – tél : 02 40 70 11 51

Le quartier de Prézégat autour de 1926

Prézégat – Dessin Michel-C Mahé.

Prézégat était un hameau dépendant de Saint-Nazaire, à la limite de Trignac*, sur le chemin vicinal n° 20. On y parvenait par un mauvais chemin bordé de haies. Là, les maisons au toit de chaume sont nombreuses mais aussi quelques cabanes de bois**. Plus loin sur la butte, dominant le marais, un moulin ***.

* Trignac dépendit de Montoir-de-Bretagne, jusqu’au 1er janvier 1914, date où elle se constitua en commune.
** La crise du logement était endémique avant la Grande Guerre s’était considérablement aggravée après celle-ci. Beaucoup d’ouvriers ont résolu le problème. Avec leurs maigres économies, ils ont acheté un bout de terrain, des matériaux à la liquidation des stocks américains et construit eux-mêmes leurs maisons. On pouvait voir alors un peu partout mais principalement à la périphérie (rue de Pornichet, voisinage du Grand-Marais, routes de Guérande et de Saint-André, Prézégat, etc.) une quantité de maisonnettes en bois, de formes et dimensions variées. Quelques-unes étaient très coquettes et soignées.
*** En 1902, on connaît un M. David Auguste, meunier à Prézégat.
Prézégat de 1926 sur une vue actuelle – Photo Google Maps – Dessin Michel-C Mahé

Les habitants

Le hameau se composait alors de 137 personnes réparties dans 37 foyers comme suit :
Kergal (5) ; Mahé (1) ; Josse (1) ; Handebanle * (3) ; Morice (4) ; Dréan (7) ; Gourhand (2) ; Pilliani * (6) ; Huiban (4) ; Mignon (2) ; Noblet (4) ; Pierre (6) ; Dagorn (3) ; Colin (3) ; Chevalier (7) ; Rio (3) ; Berthe (1) ; Thoméré (2) ; Pierre (4) ; Heichette (7) ; Narvor (4) ; Rousseau (7) ; Couëdic (2) ; Briand (4) ; Le Coz (3) ; Layec (8) ; Rio (3) ; Couffin (2) ; Tassé (5) ; Pinczon (4) ; Morice (2) ; Briand (1) ; Cras (2) ; Moinard (2) ; Biveau (5) ; Lemarié (5) ; Texier (3).

* Orthographe à vérifier

Le commerce

Il y avait quelques commerçants :
1923 (liste non exhaustive) :
Guéno Louis, cabaretier ;
Paul Francis (Vve), marchande de beurre ;
Merlet Marie, mercerie.

1925 – 1927 (liste non exhaustive) :
Guéno Louis, Cabaretier ;
Paul Francis (Vve), marchande de beurre ; épicière
Tallourd, mercerie.

L’industrie

À quelques centaines de mètres du hameau, en Trignac, la Briqueterie du Prézégat et des Quatre-Vents*.

* Il en est fait état de 1905 à 1922 dans diverses publications. Elle était exploitée en 1922 par M. Sulzedo, domicilié à Paris, rue de Varennes.
Elle se composait d’importants bâtiments en briques, contenant deux fours, et de hangars en bois. Elle employait, en 1922, une vingtaine d’ouvriers. Elle subit, en 1921 et 1922, des graves incendies. La maison du propriétaire, M. Léon Tuleau, jouxtant le bâtiment fut épargnée.
M. Léon Julien Tuleau est né en 1853 et décédé en décembre 1926.
En 1921, sur le même site on fabriquait des allume-feux.

Les fêtes de Prézégat

Le Comité des fêtes du quartier de Prézégat organisa des fêtes à partir de 1921 puis en 1922, 1923.

Voici le programme de celle du dimanche 9 juillet 1922 :
13 heures – Courses de bicyclettes (12 km). Départ de Prézégat, La chaumière, Marsac, Trembly, Prézégat. Prix 40, 25, 15, 10 francs, une chambre à air ; engagement 2 francs ;
14 heures, – Course à pied (1500 m). Prix 10 et 8 francs, une paire de chaussures, 5 francs ;
14 h 30 – Course de bicyclettes (2 km), Droit d’engagement 1 fr 50, Prix 30, 20 et 10 francs ;
14 h 45 – Course de bicyclettes, consolation. Prix 15, 10 et 5 francs ;
15 h 15, – Exhibition de l’Ancêtre et du Moderne ;
16 heures, – Course en sac (chaque concurrent fournira son sac) ;
16 h 30, – Jeu de pots ;
17 heures, – Jeu de la poêle * ;
17 h 30, – Jeu des petits pains ;
17 h 45 – Course à la grenouille ** ;
18 heures, – Jeu du lait caillé.
Pour terminer la fête un grand bal champêtre fut organisé.
Pour les courses, les engagements étaient reçus chez MM. Tallourd et Couëdic, à Prézégat.

* Ce jeu consiste à prendre avec les dents une pièce de monnaie collée au fond d’une poêle enduit de noir de fumée. La figure des concurrents est rapidement toute maculée pour le plus grand plaisir des spectateurs.
** Les joueurs munis d’une brouette sans ridelles se plaçaient sur la ligne de départ.
Quelques secondes avant le départ, chaque joueur déposait sur le plateau le même nombre de grenouilles (trois ou cinq) puis au coup de sifflet courait vers l’arrivée sur une distance convenue.
Lorsqu’une grenouille s’échappait de la brouette, le concurrent devait s’arrêter pour la rattraper et la replacer avec les autres.
Le vainqueur était celui qui arrivait le premier avec tous ses batraciens.

 

 

 

L’électrification

L’électrification de Prézégat se fit vers 1930.

Le Vélo-Sport Prézégat

À partir de 1922, le hameau de Prézégat était omniprésent dans la presse grâce à son club cycliste le Vélo-Sport Prézégat.

Publicités
Cet article, publié dans Histoire de Saint-Nazaire, Les quartiers, Saint-Nazaire entre 1920-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s