Le Vélo-Club Nazairien en 1926

Articles connexes :
Le monument américain – La genèse
Le monument américain – Premières critiques
Le monument américain – L’accomplissement
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – L’organisation
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Les Nazairiens se mobilisent
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Les escadres
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – En marge des fêtes
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Veille de fêtes – Autour des escadres
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Vendredi 25 juin
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Vendredi 25 juin – Voyage des personnalités vers Saint-Nazaire
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Les protagonistes
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Samedi 26 juin 1926
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 – Le banquet
Le monument américain – Les Fêtes Franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 – À la Chambre de Commerce
Le monument américain – Les Fêtes Franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 – La soirée des ministres à La Baule
Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – L’affaire des anarchistes

Le Vélo-Club Nazairien en 1926

 

Saint-Nazaire – A) Rue de Nantes* ; B) Établissement Hauton ; C) Cycles Peiny-Abraham, dépositaire Peugeot ;
D) Magasin Paris-Saint-Nazaire ; E) Quartier de Prézégat. Dessin Michel-C Mahé.
*La rue de Nantes devint en 1919 la rue du président Wilson puis en 1925 la rue Henri Gautier.

 

1926 – A) Vers place Marceau ; B) rue Henri Gautier (rue de Nantes , rue du président Wilson) ; C) Quai Chevreau, bassin de Saint-Nazaire ; D) Café du Ralliement ; E) Cycles Peiny-Abraham, dépositaire Peugeot ; F) Magasin Paris-Saint-Nazaire ; G) Magasin Belle-Jardinière. Collection Michel-C Mahé.
1926 – Bicyclette Peugeot Course Type Tour de France.
Cadre brasé raccords visibles ajourés taille 52 et 57 cm. – Roues de 70 cm, émail noir, bambou ou grenat au choix. – Pattes arrière renversées, papillons de blocage. — Moyeu arrière à 2 pignons dont un à roue libre. – Jantes acier demi-nickelées. — Pneus Dunlop. – Chaîne Lion Luxe. – Multiplication courante 44 x 18 x 16. – Guidon de course. – Freins Peugeot à câbles sur jantes avant et arrière. – Poignées longues caoutchouc. – Grosse pompe de cadre. – Sacoche avec outillage. – Selle spéciale de course. – Brochure Peugeot 1926.

 

Avant de parler de la course cycliste organisée lors des Fêtes franco-américaines, voyons ce qu’était le cyclisme à Saint-Nazaire en cette année 1926.
Deux sociétés se partageaient les sportifs et amateurs de cyclisme : le Vélo-Club Nazairien et Vélo-Sport Prézégat.

Le Vélo-Club Nazairien

La société Vélo-Club Nazairien a été fondée en ? .
Un avis de constitution paraît le 24 septembre 1909 dans le Journal officiel ; son siège était alors 87, rue de Nantes * à Saint-Nazaire (Loire-Inférieure). Son but : développement du sport cycliste.
Elle était affiliée à l’Union Vélocipédique de France**
En 1910, son président était M. Coz ; son siège : 51, rue de Nantes***.
En 1925, son siège social est au Café Maritime, 11, rue Amiral-Courbet.

* Juin, cabaretier.
** L’Union Vélocipédique de France fut fondée le 6 février 1881 à Paris. Elle devint la Fédération française de cyclisme le 20 décembre 1940.
*** Péan Celestin, cabaretier.

Bureau constitué lors de l’Assemblée générale de janvier 1926 : Président M. Hauton Marcel *; vice-présidents : MM. Ordronneau, Périot ** ; secrétaire : M. Saleix ; secrétaire-adjoint : M. Quintin ; trésorier : M. Le Lannio Léon ; trésorier-adjoint : M. Bioret Louis ; commissaires : MM. Le Lannio, Quintin, Bastiste ; délégués des coureurs : MM. Poulain, Savina, Le Doucen.

 * M. Marcel Hauton, industriel, et président entre autres du V.C.N., possédait une manufacture de produits d’entretien, cires à parquets, fondée en 1873 par M. Arsène Hauton, son père. Elle se trouvait 9, 10, 11, rue Ville-Étable à Saint-Nazaire. Un des produits-phares de cette entreprise s’appelait le Brillant Oriental. M. Arsène Hauton avait mis dix ans de 1872 à 1882, pour le mettre au point.
** M. Pério tenait le café du Midi, avenue de Penhoët.

Quelques courses organisées par le Vélo-Club Nazairien en 1926 :

Dimanche 10 janvier : Cross cyclo-pédestre (club) * ;
Dimanche 14 février : Cross cyclo-pédestre (classement championnat départemental) ** ;
Lundi 7 mars : Course de 30 kilomètres (club) ;
Dimanche 4 avril : Prix « La Rafale » (Interrégionale) ***;
Lundi 5 avril : Brevet Militaire 50 kilomètres**** ;
Dimanche 11 avril : Le prix « Peiny-Abraham » ; *****
Vendredi 23 avril : Prix Peugeot (Nationale) ****** ;
Dimanche 16 mai : Brevet Militaire des 100 kilomètres **** ;
25 juillet 1926 : Grand prix « la Rafale » des jeunes. *******

* Cross cyclo-pédestre (club) ;
Le départ et l’arrivée se tenaient au stade du Plessis.
Le parcours était de 16 km environ, dont 7 km à travers champs.
7 coureurs prirent le départ.
1er Vaslin, en 48’ 45”, sur bicyclette Griffon, pneus Dunlop ; 2e Poulain, en 54′ 15”, sur bicyclette Roller’s, pneus Dunlop ; 3e Legal, à une longueur ; 4e Cavaro, en 56’30″ ; 5e Pézeron, en 56’ 55 » ; 6e Arnoult, en 1 h 02′.
** Cross cyclo-pédestre (classement championnat départemental) ;
Engagements reçus chez M. Périot, café du Midi, avenue de Penhoët.
Départ, à 10 h 30, café des Tilleuls, boulevard Gambetta.
Le parcours était de 18 km, dont 8 km environ à travers champs.
8 coureurs prirent le départ.
Arrivée, café des Chênes, boulevard de l’Océan.
Résultats techniques : 1 r Vaslin, en 49’, sur bicyclette Griffon ; 2e Poulain, en 51’ 32″ ; 3e Legal, en 53’ : 4e Pézeron, en 53’ 36’’ ; 5e Troffiguet ; 6e Arnoult ; 7e Lesage.
*** « La Rafale » Cette course était organisée par les Magasins « Paris-Saint-Nazaire », avec le concours du Vélo-Club Nazairien, et sous les règlements de l’Union Vélocipédique de France., Elle est ouverte à tous les coureurs licenciés, toutes catégories (sauf pour les professionnels).
Circuit de 120 km. Le parcours : Saint-Nazaire, Montoir, Donges, Savenay, Pontchâteau, La Roche-Bernard, Férel, Assérac, Saint-Molf, Guérande, Saillé, Le Pouliguen, La Baule, Pornichet, Saint-Nazaire.
L’arrivée était au café des Chênes, boulevard de l’Océan.
19 coureurs ont pris le départ.
1er Mainguy (Cholet), en 3 h 40. Moyenne horaire : 32,7 km/h, sur bicyclette Peugeot.
Circuit 120 km. – Dessin Michel-C Mahé.
**** Les brevets militaires étaient spécialement réservés aux jeunes gens n’ayant pas fait leur service militaire.
Brevet 50 km
Tout jeune homme qui faisait le parcours des 50 km en moins de 2 h. 30, avait droit à un brevet cycliste signé du ministre de la Guerre.
Engagements reçus chez M. Robinet, café d’Orléans, 6, rue de la Paix, Saint-Nazaire
Circuit 50 km ; 1 fois (boulevard Gambetta, route de Pornichet, Saint-Sébastien, les Quatre-Vents, route de Saint-André, Boulevard Gambetta) ; plus 2 fois (route de Guérande, Lęs Quatre-Vents, route de Saint-André, boulevard Gambetta).
12 coureurs ont pris le départ.
1er Aoustin J. (Vélo-Sport Prézégat) en 1 h 46 (28,3 km /h) ; 2e Poulnais (V.C.N.) ; Rolandeau (V.C.N.) ; 4e Mahé ; 5e Bouillard (V.C.N.) ; 6e Louet ; 7e Arnoult ; 8e Guillé.
Brevet 100 km
Circuit 50 km couvert deux fois.
7 coureurs – Course contre le montre
1er Poulnais Gaston, en 3 h 14’ Ι0’’ (moyenne, 30 90 km/h), sur bicyclette « Griffon », pneus Dunlop.
2e Bourigan, en 3 h 14’ 30’’ ; 3e Delatre, en 3 h 19’ 05 » ; 4e Anézo, en 3 h 38″ ; 5e Lerock, en 3 һ 50′.
Circuit de 50 km : 1 fois le rouge plus 2 fois le bleu – Dessin Michel-C Mahé.
Ces brevets avaient été créés pour encourager les jeunes gens à travailler à leur éducation militaire avec l’assurance que l’autorité militaire en tiendrait compte. Cette dernière avait passé des accords avec l’Union Vélocipédiste de France (U.V.F.) et l’Union des Sociétés de Tir de France pour son organisation.
Ce qui suit est extrait du règlement l’Union Vélocipédiste de France de 1909. Il a suivi des évolutions par la suite.
Les représentants de l’U.V.F. de chaque département sous le contrôle sportif de l’Union devaient organiser au moins une épreuve par an pour l’obtention des brevets militaires de 50, 100, 150 kilomètres.
Le brevet de vélocipédiste était délivré « à tout unioniste ayant couvert 100 kilomètres sur route, sans entraîneurs ni soigneurs, ni suiveurs d’aucune sorte, et avec machine plombée, dans un délai maximum de 5 heures. ».
Le petit brevet devait être couru sur 50 kilomètres en moins de 2 h. dans les mêmes règlements et conditions que les épreuves du brevet de vélocipédiste de 100 kilomètres.
Le brevet routier devait être disputé sur la distance de 150 kilomètres. Ces derniers devaient être parcourus en moins de 10 heures sans entraîneurs sous les mêmes règlements et conditions que les brevets précédents.
En accord avec l’Union des Sociétés de Tir de France, l’U.V.F. organisait aussi un brevet militaire d’estafette cycliste. L’épreuve comportait un parcours cycliste de 60 kilomètres à effectuer en moins de 5 heures, avec des machines plombées, un examen de topographie et un concours de tir comprenant :
1° Un tir au fusil Lebel à 200 mètres ;
2° Un tir au revolver d’ordonnance à 20 mètres.
L’itinéraire était connu au dernier moment et n’était pas le même pour tous les concurrents.
Ils devaient passer, une petite épreuve de montage et démontage de certaines pièces de leur machine.
***** Le prix «Peiny-Abraham ». de la maison de cycles du même nom. Organisation de l’épreuve : Vélo-Club Nazairien.
Circuit de 21.5 km : boulevard Gambetta ; boulevard de Lesseps ; route de Pornichet ; Saint-Sébastien ; les Quatre-Vents ; route de Saint-André ; boulevard Gambetta ; couvert six fois, ce qui fait une distance de 129 kilomètres.
17 coureurs prirent le départ.
1er Halgand, en 3 h 51 mn (moy. 33, 5 km/h) sur bicyclette Peugeot.
****** « Prix Peugeot ». Course ouverte aux coureurs aspirants, indépendants et débutants du département de la Loire-Inférieure.
Circuit de 21 km 5, couvert six fois, ce qui fait une distance de 129 kilomètres.
Départ café Setten, à l’angle du boulevard Gambetta et rue Ville ès-Martin, boulevard de Lesseps, route de Pornichet, Saint-Sébastien, les Quatre-Vents, route de Saint-André, boulevard Gambetta.
24 coureurs prirent le départ
1er Chauvet en 3 h 55 (32,94 km/h), sur bicyclette Peugeot.
Circuit de 21,5 km – Dessin Michel-C Mahé.
******* « Le Grand prix « La Rafale des jeunes».
Cette course était organisée par les Magasins « Paris-Saint-Nazaire », avec le concours du Vélo-Club Nazairien,
Elle était ouverte qu’aux débutants et coureurs non licenciés.
Engagements reçus aux Magasins Paris-Saint-Nazaire.
Deux catégories : 1re coureurs sur bicyclettes à boyaux ; 2e coureurs sur bicyclettes à pneus démontables sur jantes acier.
Course sans entraîneurs, ni suiveurs, ni soigneurs, sans aide d’aucune sorte.
Circuit de 14 km à couvrir 4 fois, soit 56 kilomètres. Départ, café Seeten : arrivée, boulevard de Lesseps.
Parcours : Route de Guérande, Les Quatre-Vents ; La Ville-Robert ; Route de Saint-André ; boulevard Gambetta.
Résultats :
Coureurs sur pneus : 1er Delettre ; 2e Renould ; 2e Perruche ; 4e Olivier ; 5e Guénec; 6e Geffredo ; 7e Priou ; 8e Cornet. Coureurs sur boyaux : 1er Cornet ; 2e Bioret ; 3e Trigodet : 4e Corbé ; 5e Bretier ; 6e Le Guyader ; 7e Robin ; 8e Crusson ; 9e Pageot ; 10e Bernard.
Circuit de 14 km – Dessin Michel-C Mahé.

 

Championnat départemental de fond de la Loire-Inférieure

Le dimanche 18 juillet 1926, lors du championnat départemental de fond les coureurs du Vélo-Club Nazairien furent en bonne place. Louis Martin devenant le meilleur routier régional.
Circuit de 100 km, Nantes (Beauséjour) – Pontchâteau (Calvaire) et retour.
Cette épreuve, contre la montre, machines plombées, étaient réservée à 12 coureurs indépendants, débutants ou amateurs sélectionnés par les soins de la commission des courses.
Tirage au sort pour l’ordre du départ.
Pour éviter toute fraude, les 50 kilomètres de route étaient surveillés par des contrôleurs sous la direction de délégués sportifs de l’U. V. F. et des autos ayant à bord des délégués de l’U. V. F..
Sur les 12 qualifiés, 8 prirent le départ.
1er Martin, du Vélo Club Nazairien, les 100 kilomètres en 3 h 8’ 25′ 2/5 ; 2e Volant (Vélo Sport Nantais), en 3 h 13’ 12’’ 3/5 : 3e Thomelet (Vélo Sport Nantais) en 3 h 21’ 58’’ 1/5 : 4e Poulnais (Vélo Club Nazairien), en 3 h 24’ 4’’ 1/5 : 5e Vaslin (Vélo Club Nazairien), en 3 h 49′ 12″ 2/5 : 6e Sachan (Pédale Paimbœuf).

Mises à jour : 09/12/2017, ajouts de courses et cartes ; 14/12/2017, ajouts de courses et cartes

Publicités
Cet article, publié dans Histoire de Saint-Nazaire, Le cyclisme 1905-1938, Le monument américain, Saint-Nazaire entre 1920-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le Vélo-Club Nazairien en 1926

  1. Ping : Le Vélo-Sport Prézégat en 1926 | Souvenirs

  2. Ping : Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – La course cycliste internationale | Souvenirs

  3. Ping : Les débuts du cyclisme à Nantes et Saint-Nazaire | Souvenirs

  4. Ping : La mode du vélocipède vers 1869 – Son apprentissage – Le décorum | Souvenirs

  5. Ping : Le vélocipède maîtrisé – Les premiers paris – 1868 | Souvenirs

  6. Ping : Les premières courses de vélocipèdes 1867 – 1868 | Souvenirs

  7. Ping : Les premières courses en 1868 – Le Pré Catelan, Raincy, la Garenne-Saint-Denis, la Varenne-Saint-Hilaire | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.