L’Harmonie du Chantier de Penhoët (1930-1938) – Son fonctionnement au sein du Chantier

Articles connexes :
L’Harmonie Marceau (1923-1930)
L’Harmonie du Chantier de Penhoët

C’est à travers les différents articles consacrés par la presse, notamment les banquets, où elle était systématiquement invitée pour rendre compte de la bonne santé de l’harmonie et des progrès accomplis, que l’on peut entrevoir, par la publication des extraits des discours des dirigeants, les us et coutumes de l’époque. Nous pouvons nous faire ainsi une idée de la vie de l’harmonie au sein du Chantier.

École de musique du chantier de Penhoët

En 1930, l’Harmonie Marceau, juste avant sa transformation en Harmonie du Chantier de Penhoët, avait un cours de solfège et vingt élèves.

Les informations, en ma possession actuellement, sur l’École de musique du chantier de Penhoët sont issues d’articles de presse rendant compte de déroulements des remises de prix.
Les résultats obtenus à l’école de musique n’apparaissent au palmarès qu’à partir de 1933.
Elle comptait alors cinquante huit élèves recrutés parmi les fils d’employés et ouvriers.
Deux années de solfège, un cours moyen, un cours supérieur tel était le cursus avant l’admission au sein de l’harmonie. Le passage dans chaque cours et l’admission comme musiciens étaient sanctionnés par un examen où des mentions (très bien, bien, assez bien) étaient attribuées aux élèves. En 1934, quatre élèves étaient admis comme musiciens ; 1937 : sept
Quelques noms de professeurs : M. Thiry, chef, enseignait le solfège ; MM. Marquant, Gallois ; Bouche ; Demesle Edouard* ; Gaité Lucien* ; Néo ; Geffray.
* Tous deux ont obtenu les palmes académiques en 1935.

La place des femmes dans l’harmonie

L’harmonie était exclusivement réservée aux hommes. Les dames et demoiselles étaient conviées aux banquets de la Sainte-Cécile et M. Le Cam, président s’adressait à elles en 1933 et résumait fort bien la place qu’on voulait bien leur donner : « Et vous, Mesdames, Mesdemoiselles, qui, sans vous faire prier, ce qui est de votre part un charme de plus, apportez à nos réunions la note claire et gaie, vous qui représentez le sexe qu’on qualifie bien à tort de faible, car vous êtes toutes-puissantes, vous pouvez, si vous le voulez utilement et sans qu’il en paraisse, servir la cause de l’Harmonie. Il suffira qu’avec un sourire, un de ces sourires dont vous détenez le secret et auquel rien ne résiste, surtout quand il s’adresse au sexe soi-disant fort, vous montriez aux musiciens que vous contez le plaisir que vous avez à les voir se perfectionner dans le noble art de la musique et à les entendre. »
Et M. Coqueret, directeur du Chantier de répondre : « … Ce sera pour moi un plaisir que d’assister à vos concerts et à vos réunions. J’aime les musiciens et surtout, ne le répétez pas trop, j’aime les musiciennes…M. Le Cam, qui es continuellement à la recherche des idées neuves, devrait bien songer à incorporer dans ses éléments quelques femmes. »

CarteSaintNazaire1924AnnoteeLettre Saint-Nazaire en 1924 – A) Monument aux Morts pour la Patrie
B) Jardin des Plantes ; C) Place Carnot ; D) Place Marceau ; E) Hôpital ; F) Théâtre Trianon ; G) Théâtre Athénée ; H) Nouvelle École Jean Jaurès de filles ; I) Ruche Union ; J) Parc des Sports.
(Pour plus de détails, cliquez ici)

 

Grand-HôtelLe Grand-Hôtel – Coll. Michel-C Mahé

Distributions des prix de l’École d’apprentissage

L’Harmonie participait bien sûr à chaque distribution des prix de l’École d’apprentissage. Celle-ci débutait par la Marseillaise puis c’était la lecture du palmarès, entrecoupée de pièces musicales. À la fin, un spectacle était donné par les artistes locaux.

Quelques exemples de programmes :

1933 – Début de cérémonie : la Marseillaise. 1. Ouverture du calife de Bagdad, de Boïeldieu ; 2. Le ballet de Coppélia de Léo Delibes ; 3. Le ballet de La Source, de Léo Delibes ; 4. Les Danses Hongroises, de Brahms ; 5. Les solistes Doucet (flûte) ; Gallois (clarinette) et Marquant (cor anglais) dans le Trio de Beethoven.

1938 – Début de cérémonie : marche militaire française de Saint-Saëns. 1. Le Carnaval romain, ouverture, de Berlioz ; 2. Bruxelles, ouverture, de G. Balay ; 3. Rêverie du soir à Blidah , Saint-Saëns ; 4. L’Allégro de concert, de M. Thiry.

Lancements de navires et réceptions au Chantier

Elle était de tous les lancements et faisait vibrer la Marseillaise lorsque le navire quittait la cale et animait des réceptions, tel le déjeuner, au Grand Hôtel, le 6 avril 1935, offert par la direction des Chantiers de Penhoët à l’École technique de Brest en visite dans l’établissement.

La Sainte-Cécile

Selon la tradition toutes les sociétés de musique fêtaient la Sainte-Cécile. L’Harmonie du Chantier n’était pas en reste. À cette occasion elle donnait concert en ville suivi d’un banquet au Grand Hôtel.
Participaient à ce banquet outre l’ensemble des musiciens, les dirigeants de l’harmonie, les cadres de direction du chantier, le maire de Saint-Nazaire, un adjoint et les dames et demoiselles de ceux-ci . La presse était invitée pour couvrir l’évènement. En 1933, le banquet réunissait 110 convives.
Au dessert, en général, quatre orateurs prononçaient un discours : le président, le sous-préfet, le directeur des Chantiers, le maire de Saint-Nazaire.
Puis on dansait « Cette belle manifestation a pris fin sur le tard par une sauterie endiablée. » écrivait le chroniqueur en 1933. Il semble qu’en 1937 on se séparait après les discours.
Une quête était organisée au profit du Bureau de Bienfaisance.

Le lieu et la forme du concert variaient selon les années :

En 1930, le dimanche 14 décembre à 10 h 45, un concert au rond-point du boulevard. Puis, à midi quinze, banquet dans les salons du Grand Hôtel.

Concert au théâtre Trianon* le dimanche 17 décembre en 1933, sous la direction de M. Albert Thiry, au profit du Bureau de Bienfaisance. Programme : Le Ballet d’Isoline (André Messager) ; sélection sur Lakmé (Léo Delibes) ces pièces mirent en valeur le talent du clarinettiste solo M. Gallois, du piston M. Batteux et du bugle M.Piard.
Le Banquet eut lieu au Grand-Hôtel**, au menu : saumon de Loire, un cassoulet toulousain, une poularde de Bresse – Vins : Bordeaux, Beaujolais, Champagne de marque.
* le directeur du Trianon était alors M. Bacino.
** Directeur M. Bois. Il y avait un barman fameux en la personne de M. René.

En 1937, le samedi 27 novembre, banquet au Grand Hôtel, on notait la présence de MM. Barthère, sous–préfet ; Moinard, secrétaire général de la ville ; Pécot, directeur des Forges de l’Ouest ; Vallée, constructeur de navires ; Garrec, directeur du Frigorifique.

Les concours et distinctions

13 mai 1931, à Fougères, en deuxième division. Elle sortit en première division avec trois premiers prix .

Le 9 juin 1935, au concours international d’Angoulême : un premier prix ascendant avec les félicitations du jury ainsi qu’un prix de direction.

12 septembre 1937, à Gennevilliers, l’Harmonie, conquérant ses grades de haute lutte, arrive en division supérieure. Récompense obtenue à l’unanimité des jurées et avec le maximum de points dans chaque épreuve.

La vie de l’Harmonie

1933 – Décès de M. Vayani, (cor solo) chef de pupitre à l’harmonie de chantier. Cette société assistait aux funérailles sous la direction de M. Thiry. Elle a joué sur le parcours la marche funèbre de Chopin.
1933 – Décès de MM. Gras, tambour ; Godard, membre du conseil d’administration.
1934 – Décès de M. Pierre Rolland, âgé de 51 ans, sous-chef de L’Harmonie du Chantier de Penhoët.

(à suivre)

Publicités
Cet article, publié dans Histoire du Chantier, La Musique 1918-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’Harmonie du Chantier de Penhoët (1930-1938) – Son fonctionnement au sein du Chantier

  1. Ping : La place de l’Harmonie du Chantier de Penhoët à Saint-Nazaire. | Souvenirs

  2. Ping : Albert Thiry (1886 – 1966) | Souvenirs

  3. Ping : Albert Thiry – Les concerts nazairiens radiodiffusés (1936-1937) | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s