Albert Thiry – Les concerts nazairiens radiodiffusés (1936-1937)

Articles connexes :
L’Harmonie Marceau (1923-1930).
L’Harmonie du Chantier de Penhoët (1930-1938).
Son fonctionnement au sein du Chantier.
La place de l’Harmonie du Chantier de Penhoët dans le paysage culturel nazairien.
Albert Thiry (1866 – 1966)

Albert Thiry – Les concerts nazairiens radiodiffusés

Le 23 juin 1936, au café Humelin*, M. Albert Thiry, directeur de l’Harmonie du Chantier de Penhoët, a rassemblé un certain nombre de musiciens et leur expose son idée de produire des concerts radiodiffusés sur l’émetteur Rennes-Bretagne (L. 288 m – P. 40 kW) **, sous l’égide du Radio-Club de Saint-Nazaire*** qui a déjà obtenu cinq minutes de causerie quotidienne. En principe, une heure serait accordée à Saint-Nazaire.
Les musiciens se sont montrés enthousiasmes et dès le mardi suivant avait lieu la première répétition au Groupe Artistique. ****

* Dans les années 20, la radio devient un instrument de distraction au service du public. Les premières stations sont apparues entre la fin 1919 et 1920 en même temps au Canada, aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne et aux Pays-Bas. C’est fin 1921 et officiellement en février 1922 que les auditeurs français pourront entendre les premiers programmes de météo et de musique réguliers depuis la Tour Eiffel.
En 1927, la radio fait son apparition en Bretagne avec la station d’Etat Radio Rennes PTT. Celle-ci va peu à peu s’étendre à toute la Bretagne et, en 1933, elle devient Radio Rennes Bretagne. En 1936 sa puissance passe de 40 kW à 120 kW, sur la même longueur d’onde ;
** Le Café Humelin était situé rue Henri-Gautier
*** Le Radio-Club de Saint-Nazaire a été fondé le 24 mars 1923. Il a tenu sa première assemblée générale, le 7 avril 1923, dans un des salons du premier étage du Grand Café, place Carnot. Son but : «… grouper tous ceux qui s’intéressent à cette science passionnante, nouvellement éclose, des belles découvertes des dernières années sur les ondes électriques et de leurs merveilleuses applications ; des mettre à même d’en suivre les progrès et mettre à leur portée les appareils nécessaires ; d’une manière générale, participer à la vulgarisation des sciences nouvelles et contribuer ainsi à l’instruction du public. ».
Il organisait des conférences, pratiquait des expériences. Des revues étaient mises à la disposition des membres et ces derniers bénéficiaient de remises auprès des distributeurs d’appareils.
**** Société (association) fondée en 1912. Elle disposait d’une salle située 3, boulevard de l’Océan.

 

Poste4lampesPoste à 4 lampes extérieures – 1924/1925.
Collection Pierre Lemesle – « http://radio-passion.pagesperso-orange.fr »

 

PaquebotParisPaquebot Paris – Collection Michel-C Mahé

Premier concert

Tout avait été préparé pour que le premier concert se déroula sur le paquebot Paris, lors de son escale, mais une grève empêcha la réalisation du projet.
Initialement prévu le lundi 14 septembre à 20 h 30, depuis le Théâtre Trianon, il fut reporté le mercredi 16 septembre 1936, en raison des nécessités du service de l’émetteur.
L’orchestre symphonique Armorchestra prêta son concours sous la direction d’Albert Thiry avec M. Laurent Tottoli, pianiste (aveugle), élève des maîtres Thiberge et Cortot.

Programme :

1. Les Joyeuses Commères de Windsor, ouverture, Nicolai ; 2, a) Aubade, b) Intermezzo, c) Églogue, Louis Vuillemin ; 3. a) Reel, b) Hornpipe, extraits de la Prêtresse de Koridwen, Paul Ladmirault ; 4. Trois images : a) Clair de lune, b) Pastorale, c) Danse, Albert Thiry ; 5. Scènes Bretonnes, première suite d’orchestre : a) Avant le Pardon, b) Le Passe-Pied, c) Par les Forières, d) La Dérobée, J. Guy Ropartz. 6. Intermèdes, trois Préludes de Claude Debussy : a) Le vent dans la plaine, b) La fille aux cheveux de lin. c) Ce qu’a vu le vent d’ouest ; Trois études de Chopin ; Saint-François de Paule marchant sur les flots, par M, Laurent Tottoli (pianiste), de F.-R. Liszt. 7. Scènes campagnardes, Paul Fauchey : a) En diligence, b) Berceuse mélancolique, c) Rochers sauvages, d) Près de la Chapelle, e) Danse montagnarde ; 8. Histoire de : a) Le Petit Âne Blanc, b) A Giddy Girl, c) Le Palais abandonné, d) La Cage de Cristal, de Jacques Ibert ; 9. Petite suite : a) En bateau, b) Cortège, c) Menuet, d) Ballet de Claude Debussy.

Initialement une allocution M. F. Blancho, député-maire, sous-secrétaire d’Etat avait été prévue, mais elle fut annulée du fait du report du concert du lundi au mardi.

Second concert

Un second concert radiodiffusé a eu lieu le 29 octobre 1936, dans les salons du Grand Hôtel à Saint-Nazaire toujours avec l’Armorchestra et avec le concours de la jeune cantatrice nazairienne Melle Lydie Nozière, qui a déjà chanté pour les auditeurs de la Tour Eiffel, de Radio L.L.* et Jean Gaillard, pianiste de 10 ans du conservatoire de Nantes (professeur Mme Brouhouët-Berçault.).
Le concert a duré deux heures. La première partie du programme était consacrée à la musique contemporaine. La seconde à la musique classique. Seuls les membres du Radio-Club et quelques personnalités ont pu y assister.
Il était demandé aux « sans-filistes » de toutes régions de transmettre leurs résultats d’écoute au Radio-Club.

Programme :

Première partie : Musique contemporaine. Ouverture de la Princesse jaune, C. Saint-Saëns ; Espana, suite d’orchestre, Albeniz ; Mélodies, G. Fauré ; Air de Lia de L’Enfant Prodigue, C. Debussy, par Mlle Nozière ; Danse Persane, Guiraud.
À l’entracte, causerie de M. Garrec, président du Radio-Club sur Saint-Nazaire.
Seconde partie : Musique classique. Iphigénie en Aulide, ouverture, Gluck ; Symphonie en si bémol majeur, La reine, Haydn ; Concerto en ré majeur pour piano et orchestre, Mozart, par M. Gaillard ; ouverture d’Egmont, Beethoven.
Il faut noter que sur le programme il est indiqué que le concert est organisé par le Conseil de Gérance de Rennes-Bretagne avec le concours de l’orchestre symphonique « Armorchestra » ; il n’est pas fait mention du Radio-Club.

* Radio-L.L.  était une station de radio privée qui diffusait en région parisienne de mars 1926 au 14 septembre 1935.

Troisième concert

Le troisième concert, placé sous les auspices de la municipalité, a eu lieu le mardi 15 décembre 1936, à 20 h 30, salle de l’Athénée. Il fut décidé que, cette fois-ci, cette manifestation artistique prendrait un caractère populaire aussi bien par la composition du programme que par les prix des entrées. Il fut ouvert à l’ensemble des nazairiens avec le prix des places fixé à 5, 3, 2 francs.
Il ne fut pas radiodiffusé un conflit ayant éclaté entre M. Garrec*, président du Radio-Club et Rennes-Bretagne. Celui-ci avait demandé que « les artistes nazairiens soient rétribués autant que ceux qui se produisent à d’autres endroits d’émission. ». N’ayant pas été entendu, le concert eut lieu devant les seuls nazairiens.
* Ancien marin de Dixmude.

Programme :

Première partie : Stradella, ouverture, Flotow ; Scènes alsaciennes, Massenet ; Les œillets incarnadins et Valse des deux pigeons, Messager ; Chansons de Th. Botrel ; Peer Gynt, deuxième suite, Grieg.
Seconde partie : L’Arlésienne, suite d’orchestre, Bizet ; Danses alsaciennes, Levade ; Mélodies par Mlle Nozière, cantatrice ; La flûte de Pan, Mouquet ; Rapsodie hongroise numéro 2, Litz.

Quatrième concert

La Commission Nazairienne de Radiodiffusion, grâce à l’appui du Comité Nantais de Radiodiffusion, obtenait, après une attente de plus de deux mois, la soirée du mardi 15 juin 1937, à 20 h30, pour un nouveau concert.
Il eut lien à la salle des fêtes de l’école Jean-Jaurès avec l’Armorchestra, avec le concours de Mme Martin cantatrice ; M. Delestre, Baryton et le chœur mixte Le Madrigal, sous la direction d’Albert Thiry. Ce concert était offert gratuitement aux enfants des écoles accompagnés de leurs parents ainsi qu’aux membres du Radio-Club et de leur famille.

Primitivement c’est M. Blancho qui devait vanter Saint-Nazaire et sa région dans une causerie touristique sur Saint-Nazaire précédant le concert mais, empêché, c’est M. Jaffré, adjoint au maire et membre du Syndicat d’Initiative qui s’attela à la tâche.

Programme (durée 2h30) :

Le concert fut annoncé ainsi dans le programme TSF du journal local «… concert organisé par le Conseil de Gérance de Rennes-Bretagne, avec le concours de l’Association Nazairienne des Concerts Symphoniques Armorchestra. »

Première partie : Stradella, ouverture, Flotow ; L’Arlésienne, première suite, Bizet ; Suite sur des mélodies populaires pour une voix et petit orchestre dans le style du 18* siècle, Roubaud ; Trois chœurs à capella : a) Le petit village, Jacques Dalcroze ; b) Sans amour, A. Dennereaz ; c) Heureux celui qui revoit sa patrie, Doret ; Danses alsaciennes, Levade.

Seconde partie : Peer Gynt, deuxième suite, E. Grieg) ; Mélodies, par Mme Martin ; Quatre petits fragments d’orchestre : a) Sérénade pour flûte et cor, Till ; b) Jardin d’amour, A. Vold ; c) Les œillets incarnadins, Messager ; d) Flûte de pan, Mouquet ; Deux chœurs avec orchestre : a) Berceuse, Vidal ; b) Printemps, A. Thiry ; Rolla poème symphonique, Flament.

Cinquième concert

Annoncé ainsi sur le programme TSF : « Transmission du concert donné par l’Association des Concerts Symphoniques Nazairiens Armorchestra ». Le Radio-Club, fit une annonce sur la page locale voulant montrer son action, sa participation, son soutien. Au fil du temps, il semble qu’il s’est fait voler la vedette.
Le concert fut diffusé le samedi 18 décembre 1937 à 20 h30 par Rennes-Bretagne et dans les chroniques il n’y a aucune information où il eut lieu, à part un laconique « Depuis Saint-Nazaire »

Programme :
Première partie. 1. Ouverture d’Iphigénie en Aulide, Gluck ; 2. Symphonie en sol majeur, Haydn : a) Adagio cantabile et vivace assai. b) Andante, c) Minuetto allegro molto, d)
Allegro di moto ; 3. Trois chœurs Renaissance, par Le Madrigal ; 4. Romance en fa, violon et orchestre, Beethoven par M. Mays ; 5. Le mouvement perpétuel, Paganini, par tous les premiers violons de l’orchestre.
Seconde partie. – 1. Rapsodie (sur deux thèmes populaires, Ph. Gaubert : a) Sur la montagne, b) Fêtes ; 2. Trois contes, Piriou : a) En barque sur une coque de noix, b) En contemplant les étoiles, c) Tendresses maternelles ; 3. La fiancée du timbalier, C. Saint-Saëns, chant et orchestre par Mme Rupert-Massin ; 4. Danse du printemps, G. Doret ; 5. Ouverture de la Princesse jaune, C. de Saint-Saëns.

Sixième Concert

Annoncé ainsi sur le programme TSF : « Transmission du concert donné par l’Association des Concerts Symphoniques Nazairiens sous la direction de M. Albert Thiry ».

Il fut diffusé le jeudi 03 février 1938 à 20 h30 par Rennes-Bretagne et dans les chroniques il n’y a aucune information où il eut lieu.

Première partie, musique classique : Les Noces de Figaro, ouverture, Mozart ; Aria, de la « Suite en ré », J.-S. Bach ; Symphonie n° 6 « Pastorale », Beethoven ; Mélodies, par M. Godichon, baryton ; Airs de ballet, Gluck.
Seconde partie, musique pittoresque : Paysages alsaciens, Brun ; Jeux d’enfants, Bizet ; Dans les steppes de l’Asie Centrale, Borodine ; Danses légères (I.-K. ; Nazar Aga ; Danse persane, Guiraud.

 

Il semble, selon les informations actuellement à ma disposition, que l’aventure des concerts radiodiffusés s’arrêta là. Pendant ces deux années, par la voie des ondes, Saint-Nazaire montra tout l’intérêt qu’elle portait à la culture et notamment à la musique.

Publicités
Cet article, publié dans Histoire de Saint-Nazaire, La Musique 1918-1938, Saint-Nazaire entre 1920-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Albert Thiry – Les concerts nazairiens radiodiffusés (1936-1937)

  1. Ping : Les premiers pas du Radio-Club de Saint-Nazaire (1923) | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.