L’école d’apprentissage des Chantiers de Penhoët au fil du temps (1930-1938)

Articles précédents :
Création des cours d’apprentissage des Chantiers de Penhoët.
Ecole d’apprentissage des chantiers de Penhoët (1922 à 1938) – La distribution des prix.
L’école d’apprentissage des Chantiers de Penhoët au fil du temps (1917-1929).

L’école d’apprentissage au fil du temps (1930-1938)

1930 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagery, ingénieur, directeur des cours d’apprentissage.

Lors d’une remise de médaille il est fait référence à un chef cours d’apprentissage bois M. Langlais Julien-Hippolyte ; Delahaye Gustave-Emile-Georges, chef adjoint aux Cours d’apprentissage.

Les inscriptions aux cours d’apprentissage furent closes le 6 juillet.
Pour être admis au cours en première année les candidats devaient passer un examen médical pour constater s’ils étaient physiquement capables de suivre ces cours.
La première année ils faisaient un stage dans chacun des trois groupes (bois, machines, tôlerie-chaudronnerie). À la fin de celle-ci, ils étaient affectés à un de ces groupes pour leurs deux dernières années d’études en tenant compte de leurs désirs qu’ils avaient exprimés, de leur classement général, des notes obtenues et des aptitudes qu’ils avaient montrées.
Les candidats devaient avoir au moins 13 ans révolus au 1er juillet et être possesseurs du certificat d’études.

L’examen du CAP a eu lieu le jeudi 2 juin 1930 dans les locaux de l’École pratique de Saint-Nazaire.
48 apprentis ont été reçus au certificat d’aptitude professionnelle : groupe machines : 26, groupe tôlerie : 18, groupe bois : 4.

Récompenses obtenues par les élèves du cours d’apprentissage au concours organisé en 1929 dans toute la France par le Syndicat des Industries Mécaniques de France : 3 médailles d’argent chaudronnier en cuivre ; 5 médailles de bronze (2 ajusteurs, 2 tourneurs, 1 chaudronnier cuivre).
Notes diverses :

Avril 1930 – M. André Lévy, directeur général de la Société des Chantiers et Ateliers de Saint-Nazaire-Penhoët, ingénieur principal de la marine, est inscrit au tableau d’avancement du génie maritime, pour le grade d’ingénieur en chef de 2e classe.

Juin 1930 – le Brevet Professionnel institué par le décret du 23 mars 1929 a été organisé pour la première fois à Saint-Nazaire.
Six jeunes gens élèves des cours de perfectionnement, 4 à la section machines et 2 à la section coques – ont passé l’examen. Cinq ont été reçus, 4 à la section machines, 1 à la section coques.
L’examen comprenait une épreuve de mathématiques (1 h 30), coefficient 1 ; une épreuve de mécanique (1 h 30), coefficient 1, une épreuve de calcul (1 h 30), coefficient 1 ; une épreuve de dessin (8 h 00), coefficient 4 ; un oral sur les éléments de la géométrie descriptive (coefficient 1) ; un oral de technologie (coefficient 2) ; un exercice de lecture de dessin (coefficient 2).

24 août 1930 – Inauguration par le ministre de l’Économie nationale de l’École professionnelle de Saint-Joachim.

Voir articles :
L’école professionnelle de Saint-Joachim – La création
L’école professionnelle de Saint-Joachim – 1930 à 1938

1931 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagery, ingénieur, directeur des cours d’apprentissage.

Lors d’une remise de médaille il est fait référence à un professeur M. Durand Louis, et un moniteur, Moyon André.

Les inscriptions aux cours d’apprentissage furent closes le 6 juillet.

Pour être admis au cours en première année les candidats devaient passer un examen médical pour constater s’ils étaient physiquement capables de suivre ces cours.
La première année ils faisaient un stage dans chacun des trois groupes (bois, machines, tôlerie-chaudronnerie). À la fin de celle-ci ils étaient affectés à un de ces groupes en tenant compte de leurs désirs qu’ils avaient exprimés, de leur classement général, des notes obtenues et des aptitudes qu’ils avaient montrées pour leurs deux dernières années d’études.
Les candidats devaient avoir au moins 13 ans révolus au 1er septembre et être possesseurs du certificat d’études.

Élèves ayant obtenus le CAP : groupe machines : ?, groupe tôlerie : ?, groupe bois : ?.

Récompenses obtenues par les élèves du cours d’apprentissage au concours organisé dans toute la France par le Syndicat des Industries Mécaniques de France : 1 médaille d’argent ajusteur ; 7 médailles de bronze (1 ajusteur, 2 tourneurs, 2 chaudronniers fer, 2 chaudronniers cuivre).

La remise des prix a eu lieu le dimanche 30 août 1931 dans la salle des fêtes du chantier.

1932 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagerie*, ingénieur, directeur des cours d’apprentissage.
* Sur tous les documents l’orthographe change Pagery devient Pagerie

Création des cours spéciaux par l’initiative de M. Pagerie pour les bons élèves de 2e et 3e année.
Les apprentis se préparaient, pendant ces deux années, à passer l’examen d’entrée de l’École des dessinateurs du Syndicat des Constructeurs de navires de Nantes. Ils comprenaient des cours de dessin, mécanique générale, algèbre, géométrie.
Les cours à l’école des dessinateurs étaient aux frais du chantier.

Le chantier ne présente plus de candidat au concours organisé dans toute la France par le Syndicat des Industries Mécaniques de France.

La remise des prix a eu lieu le dimanche 21 août 1932 dans la salle des fêtes du chantier.

1933 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagerie, ingénieur, directeur des cours d’apprentissage.
180 apprentis se sont présentés à l’examen du cours d’apprentissage, 90 ont été admis.

7 apprentis suivent au frais du chantier les cours de perfectionnement de l’Ecole des dessinateurs de Nantes.

Selon M. Coqueret les cours spéciaux créés sous l’initiative de M. Pagerie pour les bons élèves de 2e et 3e année ont donné d’excellents résultats.

Sur 44 élèves présentés au CAP, 40 ont obtenu le diplôme.
La remise des prix a eu lieu le dimanche 6 août 1933 dans la salle des fêtes du chantier.

Notes diverses :

MM. André Lévy, directeur général des chantiers de Saint-Nazaire-Penhoët, Jules Pinczon, ingénieur en chef conseil des Ateliers de Penhoët sont faits commandeurs du mérite maritime.

1934 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagerie, directeur des cours d’apprentissage.

250 apprentis se sont présentés à l’examen du cours d’apprentissage. M. Coqueret a décidé de porter à une centaine environ le nombre d’apprentis à admettre en première année.
Dans son discours de remise des prix M. Coqueret soulignait que le niveau d’instruction générale était déplorablement bas. Des enfants pourtant titulaires du certificat d’études primaires se sont montrés tellement déficients que ce diplôme a perdu toute valeur. À son avis il faudrait être plus sévère pour l’obtention du certificat d’études et au besoin reculer la limite d’âge, 13 ans révolus à l’entrée au cours d’apprentissage, au-dessous de laquelle les enfants doivent continuer à fréquenter l’école primaire.

Tous les apprentis de 3e année soit 81 élèves ont été présentés au CAP, 69 ont obtenu le diplôme : groupe machines : 42, groupe tôlerie : 20, groupe bois : 7.

La remise des prix a eu lieu le dimanche 5 août 1934 dans la salle des fêtes du chantier.

1935 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagerie, directeur des cours d’apprentissage, M. Papaud, administrateur des cours.

210 apprentis se sont présentés à l’examen du cours d’apprentissage. M. Coqueret a décidé de porter à une centaine environ le nombre d’apprentis à admettre en première année.

Tous les apprentis de 3e année soit 92 élèves ont été présentés au CAP, 83 ont obtenu le diplôme : groupe machines : 52, groupe tôlerie : 28, groupe bois : 3.

Les résultats des anciens apprentis ayant suivi les cours de l’École de dessinateurs de Nantes sortis en 1934 sont selon M. Coqueret très honorables : diplôme de dessinateur et Construction mécanique : 2 ; diplôme de dessinateur en construction navale section coques : 2 ; section machines : 3.

La remise des prix a eu lieu le dimanche 11 août 1935 dans la salle des fêtes du chantier.

Notes diverses :

MM. Demesle Édouard et Gaité Lucien de l’Harmonie du Chantier de Penhoët ont obtenu les palmes académiques.

1936 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagerie, directeur des cours d’apprentissage.
M. Chouan, chef de travaux machines, professeur. MM. Rialland, Laurent, Leromancer, contremaîtres, chargés de cours ; MM. Goupil, Lefeuvre, instructeurs.
Lors d’une remise de médaille il est fait référence à un moniteur M. Guillo François. et d’un compte rendu d’accident dans l’apprentissage à un moniteur, M. Vaillant.

Les inscriptions aux cours d’apprentissage furent closes le 10 juillet.
Pour être admis au cours en première année, les candidats devaient passer un examen médical pour constater s’ils étaient physiquement capables de suivre ces cours.
La première année ils faisaient un stage dans chacun des trois groupes (bois, machines, tôlerie-chaudronnerie). À la fin de celle-ci, ils étaient affectés à un de ces groupes pour leurs deux dernières années d’études en tenant compte de leurs désirs qu’ils avaient exprimés, de leur classement général, des notes obtenues et des aptitudes qu’ils avaient montrées
Les candidats devaient avoir au moins 13 ans révolus au 1er juillet et être possesseurs du certificat d’études.

97 candidats ont été reçus au concours d’entrée.

Élèves ayant obtenus le CAP : groupe machines : 50, groupe tôlerie : 34, groupe bois : 7.

Anciens apprentis ayant suivi les cours de l’école des dessinateurs de la Chambre syndicale des constructeurs de navires et sortis en 1935 : diplôme de dessinateur de l’École de la Chambre syndicale (section coques) : 1 ; diplôme de l’Etat de dessinateur en construction navale (section coques) : 1 ; certificat d’école : 1

Récompenses obtenues à la 4e exposition régionale du travail de Nantes : diplôme d’honneur : 1 ; médaille d’or : 8 ; médaille d’argent : 15 ; médaille de bronze : 2.
Les pièces de quatre apprentis ont concouru au Concours National de Paris.

La remise des prix a eu lieu le dimanche 4 octobre 1936 dans la salle des fêtes du chantier.

Notes diverses :

Un apprenti a eu deux doigts arrachés, dans les locaux de l’apprentissage, avec un pétard, un tube girondin, utilisé pour la pêche pour effrayer les marsouins.

Le comité de grève lors du conflit de la métallurgie de 1936 a signalé dans un communiqué que les cours d’apprentissage des chantiers fonctionnaient normalement, que ceux à la Loire Saint-Denis, un temps désorganisés, ont repris sous la direction d’un moniteur gréviste.
Aux Fonderies de Saint-Nazaire où ces cours n’existaient pas, ils ont été créés de toutes pièces et que des jeunes ouvriers se sont joints aux apprentis.

1937 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagerie, directeur des cours du Chantiers de Penhoët.

Les inscriptions aux cours d’apprentissage furent closes le 1 juillet. L’examen d’entrée a eu lieu le 8 et le 9 juillet.

L’examen du certificat aptitude professionnelle (professions industrielles) et du brevet professionnel pour la construction navale (sections coques et section machines) eurent lieu le 28 et 29 juin 1927 dans les locaux de l’École pratique de Saint-Nazaire, 27, boulevard Victor-Hugo.
102 élèves ont été présentés au CAP, 100 ont obtenu le diplôme, : groupe machines : ? , groupe tôlerie : ? , groupe bois : ? .

L’âge d’entrée est reculé à 14 ans pour suivre les idées du Gouvernement de l’époque selon laquelle les enfants doivent surtout acquérir l’instruction générale sur les bancs de l’école. Ils pourront mieux profiter par la suite des cours pratiques qui restent l’essentiel de leur formation.

Sur 102 élèves présentés au CAP, 100 ont obtenu le diplôme.

Sur proposition de M. Pagerie une section électricité va être crée.

Dans le domaine de la santé des apprentis, outre les exercices physiques qui font partie du programme des cours, un suivi est réalisé par la surintendante d’Usine pour les œuvres sociales.

Récompenses obtenues au concours général entre tous les apprentis de France et distribuées par le Syndicat des industries mécaniques : médaille d’argent : 3 ; médaille de bronze : 5.

Anciens apprentis ayant suivi les cours de l’École des dessinateurs de la Chambre syndicale des constructeurs de navires et sortis en 1936 : brevet de dessinateur de l’école de la Chambre Syndicale : section constructions navales : 5 ; section constructions mécaniques : 3.

La remise des prix a eu lieu le samedi 31 juillet 1937 à 8 h30 dans la salle des fêtes du chantier.

1938 – M. Coqueret, directeur des Chantiers – M. Pagerie, ingénieur, directeur des cours d’apprentissage.
Lors d’une remise de médailles offertes par le Syndicat des constructions mécaniques de France au personnel enseignant aux cours d’apprentissage, comme moniteur ou professeur ayant plus de dix années de présence, il est fait référence à M. Rialland (médaille d’argent) et MM. Le Feuvre et Philippe (médaille de bronze).

Les inscriptions aux cours d’apprentissage furent closes le 1 juillet. L’examen d’entrée a eu lieu le 19 et le 20 juillet.

Création de la section électricité.

120 candidats ont été reçus au concours d’entrée.

Sur 92 élèves présentés au CAP, 91 ont obtenu le diplôme : groupe machines : ? , groupe tôlerie : ? , groupe bois : ?.

Récompenses obtenues au concours général entre tous les apprentis de France et distribuées par le Syndicat des industries mécaniques : médaille d’argent : 4 ; médaille de bronze : 9.

Anciens apprentis ayant suivi les cours de l’école des dessinateurs de la Chambre syndicale des constructeurs de navires et sortis en 1937 : brevet de dessinateur – section coques : 3 ; section constructions mécaniques : 3 ; brevet d’État de dessinateur industriel : 2

La remise des prix a eu lieu le samedi 30 juillet 1938 à 8 h 30 dans la salle des fêtes du chantier.

Publicités
Cet article, publié dans Histoire de l'apprentissage, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’école d’apprentissage des Chantiers de Penhoët au fil du temps (1930-1938)

  1. Ping : Les cours d’apprentissage des Chantiers de Penhoët de 1920 à 1938 | Souvenirs

  2. Ping : Un aperçu du paysage industriel de Saint-Nazaire autour des années 1920 | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s