Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de Saint-Marc-sur-Mer

Articles connexes :
L’Harmonie Marceau (1923-1930)
L’Harmonie du Chantier de Penhoët
Jean Cadayé (1890 –1956 )
Jean Cadayé – À la conquête de Saint-Nazaire
Jean Cadayé et la direction de concerts
Jean Cadayé, des talents d’organisateur

Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de Saint-Marc-sur-Mer

M. Jean Cadayé assura des directions artistiques, notamment pour les fêtes de Saint-Marc-sur-Mer en 1924, celles organisées à la Baule les 30 et 31 juillet et le 1er août 1929 à l’occasion de l’inauguration des deux nouvelles gares, La Baule-Escoublac* et La Baule les Pins** et puis la saison lyrique 1928-1929 du Casino municipal de Pau avec notamment la brillante mise en scène de l’Impromptu Impérial ou la Soirée de Neuilly, de M. Georges Loiseau, lors du gala de la Croix-Rouge le samedi 2 février 1929, dans le hall du casino.

Les fêtes de Saint-Marc

Après le succès des fêtes du Vieux Saint-Nazaire*, le petit bourg de Saint-Marc-sur-Mer** (commune de Saint-Nazaire), voulut lui aussi avoir ses fêtes locales. Celles-ci furent organisées par le Comité des fêtes, pour la première fois, selon mes sources à ce jour, le samedi 27 et le dimanche 28 août 1921 et ensuite chaque année, en général au mois d’août, au moins jusqu’en 1939.
Elles comprenaient le plus souvent : des courses de bicyclettes, de lenteur, d’obstacles, de natation, des concours de sable, de petits bateaux, de tirs, ainsi qu’un défilé fleuri, un apéritif-concert à l’Hôtel de la Plage***, une retraite aux flambeaux, un feu d’artifice et pour terminer un bal champêtre sur la place de la mairie annexe. Les épreuves et le défilé fleuri faisaient l’objet d’un palmarès.

* Les premières fêtes connues du Vieux Saint-Nazaire eurent lieu, selon mes sources à ce jour, le samedi 30 et dimanche 31 juillet 1921 à l’initiative de quatre conseillers municipaux du quartier. Elles perdureront au moins jusqu’en 1938.
** Saint-Marc-sur-Mer était considéré, à juste titre, comme le coin le plus charmant de la banlieue nazairienne. Selon un guide touristique de l’époque : « C’est une petite station balnéaire nichée dans un étroit vallon, bordée des deux côtés par de hautes collines qui lui assurent la fraîcheur et lui donne un aspect des plus tranquille. Au pied des falaises, jaunâtres, se dressent des rochers isolés et escarpés. Un très beau rocher, où s’enracine un petit môle, se dresse au milieu même de la plage… En arrière, la petite église et les chalets sont disséminés dans une épaisse verdure.»
*** Hôtel de la Plage, Saint-Marc. Exploitants connus : environ 1910, M. Boussenot. . Date de cession du fonds inconnue à M. Léon Gondard et Mme Camille Bigotteau . Le 1er juin 1926, le fonds de commerce d’hôtel-restaurant-café est vendu par les époux Gondard à M. Léon Guillet et Mme Sancereau, son épouse demeurant à Tharon-Plage. Le 29 novembre 1929, le fonds de commerce est vendu par les époux Guillet à M. Émile Gagnard et Eglantine Gauthier son épouse demeurant au Pouliguen.
En exécution d’un jugement rendu sur requête par le Tribunal civil de Saint-Nazaire le 15 février 1936, puis d’un second jugement le 29 juillet 1938, les biens de M. Boussenot, l’hôtel, une maison, un chalet, sont vendus par adjudication le 16 septembre 1938 .
SaintMarcLaCoteDevantLaPlageSaint-Marc – Au fond, l’Hôtel de la plage – Aux environs de 1910 – Collection Michel-C Mahé
PubHotelDeLaPlage 001Publicité Hôtel de la Plage – Guide syndicat d’initiative, aux environs de 1926 – Collection Michel-C Mahé.
HotelDeLaPlageSaintMarcHôtel de la Plage, aux environs de 1926 – Saint-Marc-sur-Mer – Collection Michel-C Mahé.
SalleAMangerHôtel de la Plage, aux environs de 1926 – Saint-Marc-sur-Mer – Salle à manger – Collection Michel-C Mahé.

Lors des Fêtes de Saint-Marc, du 23 et 24 août 1924, qui, selon le Comité des fêtes, « éclipseront en éclat tout ce qui a été fait jusqu’à ce jour », M. Cadayé a accepté la direction de la partie artistique. Un grand concert fut organisé le samedi 24 août 1924 à l’Hôtel de la Plage.
Programme :
1. Fedia, d’Erlanger ; Le Colibri, de Chausson, par Mme Martin Saillant, soprano lyrique.
2. Thaïs, Mme Martin Saillant, Jean Cadayé. 3. Le Trio de Faust, Mme Martin Saillant, MM. Destrel et Cadayé. 4. L’air de la Calomnie dans le Barbier de Séville ; Les vieilles de chez nous, de Levadé, M. Cavayé. 5. L’air de Suzanne, de Paladilhe ; l’aubade du Roi d’Ys, de Lalo, M. Destrel. 6. Deux morceaux de la composition de M. Fernand Masson*, premier chef d’orchestre de l’Opéra-Comique. 7. Le Souvenir du Roi d’Ys, Lalo ; Humoresy, de Dorate, M. Jean Tasset, Violoncelliste. 8. Le Joyeux Sarret, dans son amusant répertoire.

* M. Fernand Masson assura la direction d’orchestre au Casino de La Baule, directeur M. Mattéi, de la saison 1921 à 1929 . M. Gaston Hervé lui succéda en 1930.

 

MonsieurMasson

Crédit Photo Gallica – Bibliothèque Nationale de France.

 

Publicités
Cet article, publié dans Histoire de Saint-Nazaire, La Musique 1918-1938, Saint-Nazaire entre 1920-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de Saint-Marc-sur-Mer

  1. Ping : Jean Cadayé – Départ de Saint-Nazaire pour Toulouse en 1933 | Souvenirs

  2. Ping : Jean Cadayé – Direction artistique au casino de Pau – Saison 1928-1929 | Souvenirs

  3. Ping : Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de La Baule | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s