Jean Cadayé – À la conquête de Saint-Nazaire

Articles connexes :
L’Harmonie Marceau (1923-1930)
L’Harmonie du Chantier de Penhoët
Jean Cadayé (1890 – )

IndicationBatimentLettre3Saint-Nazaire en 1924 – A) Théâtre Athénée ; B) Collège de garçons Aristide-Briand ; C) Théâtre Trianon ; D) École Gambetta. Pour agrandir cliquez sur l’image –  Pour plus de détails, cliquez ici.

Jean Cadayé  – À la conquête de Saint-Nazaire

Nous avons vu dans l’article précédant son arrivée à Saint-Nazaire comme commerçant mais voyons maintenant comment il a conquis la ville.

Première prestation vocale à Saint-Nazaire

Il semble que sa première prestation vocale dans notre ville fut le lundi 29 mai 1922, au théâtre de l’Athénée lors du concert de bienfaisance organisé par l’École de Musique et son directeur M. Léone. Accompagné par Mlle Barthès*, pianiste, il a obtenu un immense succès et obtenu les honneurs du bis.
* Professeur de piano supérieur à l’École de musique.

Programme :
1. La symphonie pastorale n°104 de Haydn, par l’orchestre de L’École de musique ; 2. La leçon de Minet, chœur d’enfants ; 3. Air de la Calomnie du Barbier de Séville ; Les vieilles de chez nous, de Levadé, par M. Jean Cadayé ; 4. La Moisson, de Gounod ; Hymne à la nuit, de Rameau, en deux chœurs, par la chorale de l’Ecole. 5. Une causerie : Molière et son œuvre, par M. Alain d’Ayzac* ; 6. Tartufe, de Molière, donné en première audition par la troupe de Madame Francine Vasse.
Location : 0 francs 50.
Prix des places : Fauteuil de première : 7 francs ; fauteuil d’orchestre : 5 francs ; parterre : 3 francs 50 ; galeries : 2 francs 50
* Alain d’Ayzac était un des acteurs de la troupe Vasse.

École de musique

De par sa notoriété on le pria de participer au jury du concours de chant de l’École de Musique* dès juillet 1922 ** puis en juillet 1923. ***
* L’école était dirigée par M. Albert Léone et avait son siège 68, rue Villès-Martin.
** Ce concours a eu lieu, le lundi 10 juillet 1922, salle du groupe artistique, boulevard de l’Océan. Le jury était composé de Dr Méloche, président du Conseil d’Administration de l’École de musique, Mlle Chartier, MM. Cadayé, Bouglé, Crespin, Dauneau, Marcel et Norange, membres. Sept élèves ont pris part au concours.
*** Jury : MM Horveno, Cadayé, Crespin, Léone, Dauneau.

CollegeDeGarconCollège Aristide-Briand – Collection Michel-C Mahé

Inauguration d’une plaque au Collège Aristide Briand

Le dimanche 22 octobre 1922, on le voit participer à l’inauguration d’une plaque, offerte par M. Brichaux*, à la mémoire des 3 professeurs et des 108 élèves du Collège Aristide Briand** morts pour la France. Devant de nombreuses personnalités, il chanta la mélodie écrite sur les vers de Péguy « Heureux ceux qui sont morts… » ainsi que l’air « Patrie » de Paladhile « Pauvre martyr obscur… » accompagné par Mme Barthès***, pianiste. La séance prit fin par la Marseillaise qu’il chanta accompagné par l’orchestre Delattre****.

 * M. Brichaux était président de la Chambre de Commerce, ancien élève de l’établissement et président de l’Amicale des Anciens Élèves.
** Le collège de garçons prit le nom d’Aristide-Briand en 1921. Le principal était M. Clément. Parmi ces morts il avait un fils de 21 ans.
*** Professeur de piano supérieur à l’École de musique.
**** M. Delattre était professeur de musique au Collège. Il habitait 81 bis, rue Villés-Martin.
SalleTurcaudNantesSalle Turcaud, 4, rue Voltaire à Nantes – Collection Michel-C Mahé

Amicale des méridionaux

Il fit une entrée remarquée dans cette société, lors d’une fête donnée le 10 janvier 1923, salle Turcaud à Nantes. Il chanta, bien qu’il ne figurait pas au programme, et il fut chaleureusement applaudi. Le dimanche suivant, il se fit entendre, à la demande du comité d’organisation, dans les deux parties du programme.

Il devint Président de l’Amicale des Méridionaux de Saint-Nazaire, le samedi 5 décembre 1925, lors de l’assemblée générale, dans la salle de leur siège social, café Astruc *, 9, rue Henri-Gautier **. Il remplace M. Martel, de Saint-Marc.

*) Café « Au bon Vin » tenu par Alcide Astruc et Marie Maussion son épouse. Celui-ci fut vendu à M. Huvelin en 1926 mais il restera « Café Astruc » pour les nazairiens.
**) Rue de Nantes jusqu’en 1919, rue Président Wilson jusqu’en 1925.

Fête de Charité

Il participe gracieusement à un concert de charité au profit des Associations d’aide aux veuves et orphelins des Armées le vendredi 30 novembre 1923, au Trianon, en compagnie de Mme Jeanne Perdriel-Vaissière*, auteur dramatique ; Mlle Anaïs Hallez, pianiste ; M. Bernard Moignot, violoniste, premier prix du Conservatoire de Nantes.

*) Jeanne Perdriel-Vaissière, née Jeanne Lucie Sidonie Vaissière (1870-1951), écrivaine et poétesse française, connue également sous le nom de plume de Saint-Cygne.
Programme :
Première partie :
L’Amoureux fou, Louis Tiercelin ; La Chanson du cidre, Frédéric Le Guyader ; Sonnet, Joachim du Bellay ; Sonnet à Hélène, Pierre de Ronsard, par Mme Perdriel-Vaissière.
Air de Manoah (Oratorio de Samson), Haendel ; Don Juan (air de Leporello), Mozart, par Jean Cadayé.
Valse Posthume, Chopin, par Anaïs Hallez.
Variation, Tartini Kreisler ; Romance, Svendsen, par M. Bernard Moignot et Anaïs Hallez
Deuxième partie :
Le Cavalier Blanc, Maurice Magre ; La Complainte des jeunes filles qui ne sont pas épousées, M. Perdriel-Vaissière ; Mantilles, M. Perdriel-Vaissière, par Mme Jeanne Perdriel-Vaissière.
Prologue de Paillasse, Léon Cavalo ; les Folies amoureuses, d’Abert Pessard, par M. Jean Cadayé.
Airs bohémiens, de Saraste ; 13e Phapsodie, Listz, par A. Hallez et Bernard Moignot.
Histoire du vieux temps, scène en vers de Guy de Maupassant : Le comte, M. jean Cadayé ; la marquise, Mme Perdriel-Vaissière.

 

GroupeScolaireGambettaLe Groupe scolaire Gambetta  – Photo 1907 – Collection Michel-C Mahé

La fête de l’École Gambetta et du quartier de Cardurand

On le voit participer à la fête de l’École Gambetta et du quartier de Cardurand organisée par l’Amicale des anciens élèves*, le samedi 16 juin 1923, à 20 H 30, dans la cours de l’école où un théâtre de verdure, éclairé par de multiples lampes électriques, égayé par des girandoles de lanternes vénitiennes, avait été dressé. Plus de 1500** personnes y ont assisté.

* Vice-président M. Chédotal. Cette fête marque le réveil de cette amicale laïque par une nouvelle formation. À cette date il y avait douze amicales laïques à Saint-Nazaire : Collèges de Garçons (1897) ; Carnot (1901) ; Waldeck-Rousseau (1904) ; Jules-Ferry (1907) ; Paul-Bert (1912) ; Ernest-Renan (1913) ; École Pratique du Commerce et de l’Industrie (1914) ; Victor-hugo (1920) ; Collège de Filles (1922) ; Gambetta (1922) ; Michelet (avril 1923) ; Lamartine (juin 1923).
Nota : Certaines écoles avaient une amicale à une date antérieure. Elles ont été dissoutes et ont pu renaître. Les dates indiquées sont celles des sociétés enregistrées et fonctionnant en 1923.
** 2000 personnes selon une autre source.

Programme :
La Fanfare Scolaire ;
Orchestre symphonique dirigé par M. Léone ;
Chants mimés et chœurs par les enfants ;
M. Cadayé, chanteur de l’Opéra-Comique ;
M. Herbreteau, ténor, premier prix du Conservatoire de Nantes ;
Mlle Loiret, chanteuse légère du Grand Théâtre de Nantes,
Mlle lelièvre, jeune chanteuse nazairienne ;
M. Gaston Dauneau, diseur ;
Géo Body, comique :
La section féminine de l’Union Méan Penhoët, évolutions.
Droit d’entrée : 1 franc.
Publicités
Cet article, publié dans Histoire de Saint-Nazaire, La Musique 1918-1938, Saint-Nazaire entre 1920-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Jean Cadayé – À la conquête de Saint-Nazaire

  1. Ping : Jean Cadayé et la direction de concerts | Souvenirs

  2. Ping : Jean Cadayé, des talents d’organisateur | Souvenirs

  3. Ping : Jean Cadayé – Départ de Saint-Nazaire pour Toulouse en 1933 | Souvenirs

  4. Ping : Jean Cadayé – Direction artistique au casino de Pau – Saison 1928-1929 | Souvenirs

  5. Ping : Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de La Baule | Souvenirs

  6. Ping : Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de Saint-Marc-sur-Mer | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.