Jean Cadayé (1890 – 1954)

 Articles connexes :
L’Harmonie Marceau (1923-1930)
L’Harmonie du Chantier de Penhoët

Jean Cadayé (1890 –  1956)

 

JeanCadayé1937A) – M. Jean Cadayé en 1937

Jean-Jacques CAPDAZÉ dit Jean CADAYÉ est né à Toulouse le 11 juillet 1890. Il fut un brillant élève au conservatoire de cette ville et remporta divers premiers prix.
Il fut premier prix d’excellence de chant*, de déclamation lyrique* et d’histoire au Conservatoire de Paris.
Suite aux concours du Conservatoire, il est engagé à l’Opéra-Comique en même temps que Mlles Lanquetin, Reville, Ferrari, MM. Favilla, Panzera, tous, comme lui, premiers prix.

* Capdazé, en patois languedocien, signifie « tête d’âne ». On comprend le changement qui fut légalisé par un décret au Journal officiel, en date du 9 décembre 1941 : M. Capdazé (Jean-Jacques), né le 11 juillet 1890 à Toulouse, y demeurant, 51, rue d’Alsace-Lorraine, et ses enfants mineurs, sont autorisés à substituer à leur nom patronymique celui de « Cadayé », à l’effet de s’appeler légalement à l’avenir « Cadayé » au lieu de « Capdazé ».
*  En 1919.

Il débute le 07 décembre 1919 dans Mireille (Ramon).
A chanté dans : Lorenzaccio (Giono le Hongrois) (1920) ; Manon (le Comte des Grieux) (1920); Fortunio (Guillaume) (1920) ; Werther (le Bailli) (1920) ; les Contes d’Hoffmann (Luther) (1921) ; Madame Butterfly (le Bonze) (1921) ; Louise (le Bricoleur)(1921) ; Mârouf (le Vizir) (1921); la Tosca (le Sacristain) (1921); la Traviata (le Docteur); la Vie de Bohème (Benoît) (1921) ; le Roi d’Ys (Saint-Corentin) (1921) ; Les Amoureux de Catherine (Rebstock) (1922) ; le Chalet (Max) (1922).

Sa dernière prestation à l’Opéra-Comique sera dans le rôle de Luther dans les Contes d’Hoffmann en mai 1922.

Arrivée à Saint-Nazaire

M. et Mme Cadayé* sont devenus le 22 mars 1922, les nouveaux propriétaires de la Maison Bellier** (fondée en 1885) « Aux cent mille coiffures », 42, rue du Palais à Saint-Nazaire, qui devint alors Aux Galeries Lafayette*** puis Chapellerie LaFayette.

*) Le nom de jeune fille de Mme Cadayé était Jeanne Levy. Ils demeuraient, lors de la vente, 20, avenue Trudaine à Paris . En novembre 1922, naissaient Odette et Yvonne à Saint-Nazaire.
**) Alphonse-Joseph-Marie Bellier marié à Louise-Marie-Charlotte Loyer
***) Le magasin était situé au carrefour de la rue du Palais et des Caboteurs.
RueDuPalaisPlaceMarceauMarquéeB) – Le magasin était situé au carrefour de la rue du Palais et des Caboteurs (Flèche).

M et Mme Cadayé avaient le sens des affaires et ils n’avaient rien à envier à nos publicitaires actuels. Ils faisaient paraître régulièrement des publicités dans la presse locale. Une est intéressante, lors de la « Grande semaine Cadayé », en avril 1926, à l’occasion de l’inauguration de transformations de leur magasin, ils offraient un kilo de sucre pour 60 francs d’achat.

ChapellerieLafayetteMCMC) – Le magasin en 1933 – Collection Patrick Pauvert
MaisonJeanCadayePub
D) – Publicité sur un guide du Syndicat d’Initiative – Collection Michel-C Mahé.

 

PubCadayéSyndicatMarqueeE) – Publicité octobre 1927- Archives départementales de Loire-Atlantique

Une autre faisait référence à un Syndicat d’acheteuses en titrant : « À la stupéfaction générale un Syndicat d’Acheteuses se forme à Saint-Nazaire » (voir photo E) tout porte à croire que le syndicat avait été créé par les Cadayé eux-mêmes ; une des phrases est très explicite «… (les articles) auront des prix exceptionnels, imposés par le Syndicat des Acheteuses. ».

Le magasin était aussi le lieu pour gérer les affaires des différentes sociétés (associations) auxquelles M. Cadayé prêtait son concours. Il y recevait les candidats musiciens ou chanteurs (Harmonie du chantier de Penhoët, Schola Cantorum etc.). On y faisait l’achat des cartes (billets d’entrée), des concerts, bals et dîners des associations.
Pour les Fêtes américaines (Inauguration du monument américain) il y avait installé une permanence où des membres du bureau du comité d’organisation se tenaient à la disposition du public.

EcritureSignatureJeanCadaye 001MarqueeÉcriture et signature de M. Jean Cadayé – Collection Michel-C Mahé

 

Première prestation vocale à Saint-Nazaire

Il semble que sa première prestation vocale dans notre ville fut le lundi 29 mai 1922, au théâtre de l’Athénée lors du Concert de bienfaisance organisé par l’École de musique et son directeur M. Léone*. Accompagné par Mlle Barthès*, pianiste, il a obtenu un immense succès et obtenu les honneurs du bis.

* Professeur de piano supérieur à l’École de musique.
Programme :
1. La symphonie pastorale n°104 de Haydn, par l’orchestre de L’École de Musique ; 2. La leçon de Minet, chœur d’enfants ; 3. Air de la Calomnie du Barbier de Séville ; Les vieilles de chez nous, de Levadé, par M. Jean Cadayé ; 4. La Moisson, de Gounod ; Hymne à la nuit, de Rameau, en deux chœurs, par la chorale de l’Ecole. 5. Une causerie : Molière et son œuvre, par M. Alain d’Ayzac* ; 6. Tartufe, de Molière, donné en première audition par la troupe de Madame Francine Vasse.
Location : 0 francs 50.
Prix des places : Fauteuil de première : 7 francs ; fauteuil d’orchestre : 5 francs ; parterre : 3 francs 50 ; galeries : 2 francs 50.
* Alain d’Ayzac était un des acteurs de la troupe Vasse.

(À suivre)

Modifié le : 28/12/2015 ; 25/05/2016

Publicités
Cet article, publié dans Histoire de Saint-Nazaire, La Musique 1918-1938, Saint-Nazaire entre 1920-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Jean Cadayé (1890 – 1954)

  1. Ping : L’Harmonie Marceau – L’Harmonie du chantier de Penhoët | Souvenirs

  2. Ping : Jean Cadayé – À la conquête de Saint-Nazaire | Souvenirs

  3. Ping : Jean Cadayé et la direction de concerts | Souvenirs

  4. Ping : Jean Cadayé, des talents d’organisateur | Souvenirs

  5. Ping : Jean Cadayé – Départ de Saint-Nazaire pour Toulouse en 1933 | Souvenirs

  6. Ping : Jean Cadayé – Direction artistique au casino de Pau – Saison 1928-1929 | Souvenirs

  7. Ping : Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de La Baule | Souvenirs

  8. Ping : Jean Cadayé et la direction artistique – Les fêtes de Saint-Marc-sur-Mer | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s