Le monument américain – Les fêtes franco-américaines – L’organisation

Articles connexes :
Le monument américain – La genèse
Le monument américain – Premières critiques
Le monument américain – L’accomplissement

echelledetempsinauguration

Le monument américain – Les fêtes franco-américaines – L’organisation

CPBleueMonimentAméricainLes prémices

Au conseil municipal du mardi 10 novembre 1925, il est annoncé la création d’un comité des fêtes projetées à l’occasion de l’inauguration du monument américain.

Le Comité d’organisation a été constitué le samedi 13 février 1926, lors d’une réunion à l’Hôtel de ville présidée par M. Blancho, maire.
Une soixantaine de délégués des différentes sociétés de Saint-Nazaire avait été conviée pour l’occasion.
Le bureau du Comité des fêtes, proposé par l’administration municipale et approuvé à l’unanimité, s’est trouvé ainsi constitué :
Président, M. Cadayé ; vice-présidents, MM. Josse , Vince, Éveillard, (professeur à l’École de dessin), Chaney, (architecte du monument) ; secrétaire général, M. Bellan ; secrétaire-adjoint, M. Vrignaud ; trésorier général, M. Jahan, (directeur du Crédit Lyonnais) ; trésorier-adjoint, M. Pirault, (directeur du Comptoir d’Escompte).

Le 24 février 1926, une délégation canadienne, ayant à sa tête le brigadier général H. F. Hughes et le colonel H. C. Osborne, a été reçue par la municipalité. Elle a fait part de l’intention des Canadiens de placer en notre ville une plaque de bronze pour perpétuer le geste des soldats canadiens venus en France afin de chasser les Allemands sur le Rhin *. Nous en reparlerons en détail dans un prochain article.

* Il avait été envisagé que l’inauguration pourrait se faire en même temps que celle du monument américain. En fait, elle aura lieu quelques jours avant. Elle fut placée dans l’Hôtel de ville et inaugurée avec une cérémonie très sobre.

Le 25 février, le comité d’organisation des fêtes franco-américaines avec son président M. Cadayé convoque une dizaine de journalistes de la presse nazairienne dans le petit salon du Grand Café de l’Univers* pour leur exposer le projet estimé à 400 000 francs. Pour le comité, il importe de réaliser l’union de toutes les bonnes volontés ; le succès est à ce prix.
Il faut remarquer que le comité maîtrisait sa communication. Les différents journaux ** faisaient paraître le même communiqué et dans son intégralité.

* Grand Café de l’Univers, 1, rue Amiral-Courbet, tenu à l’époque par M. G. Goujon.
Une description de la salle de réunion : « Vous connaissez ces salles d’hôtelleries. Elles se ressemblent toutes. Quelques meubles très décoratifs, une table longue et large souhait… Et puis des imitations de tableaux célèbres, qui varient selon les latitudes. À Saint-Nazaire, la « marinade est obligatoire. D’énormes bateaux dont la masse sombre, tranche sur le rouge flamboyant des couchers de soleil en mer. C’est très impressionnant… à la lumière électrique. »
** La Démocratie de l’Ouest, Le Courrier de Saint-Nazaire.

 

grandcafedeluniversGrand Café de l’Univers

Fin stratège, M. Cadayé avait installé une permanence du comité dans son magasin, 42, rue du Palais où des membres du bureau se tenaient à la disposition du public.

On prévoyait une grande affluence d’étrangers aussi la municipalité a demandé par voie de presse à toutes les personnes susceptibles d’avoir des chambres ou des lits à louer de se faire inscrire à la permanence du comité.

La question de la date

Mi-février, un bruit a couru que les fêtes se dérouleraient le 20 juin ou le 4 juillet.
Le 23 mars, des personnes bien informées affirmaient que la date d’inauguration était fixée au 26 juin.
La municipalité interrogée a prétendu qu’elle n’avait pas été avisée officiellement. Le lendemain le Comité des fêtes adressait une note à la presse avertissant la population nazairienne « que les communiqués officiels paraissent toujours en temps utile dans tous les journaux régionaux et locaux. Il n’a pas cru de son devoir d’indiquer à la presse une date officielle, l’autorisation du gouvernement français d’ériger le monument à Saint-Nazaire, n’ayant pas encore été donnée par les ministres intéressés ».
Il faudra attendre le 1 mai pour que la date du 26 juin* soit annoncée mais elle sera rendue officielle par le gouvernement français un peu plus tard.

* Date proposée par The St-Nazaire Memorial Fund pour commémorer l’arrivée des premières troupes américaines dans le port de Saint-Nazaire.

Pour que la date du 26 juin fût définitivement officielle, il était nécessaire que la Commission des Beaux-Arts donnât son autorisation pour ériger le monument. Elle se réunissait ordinairement en décembre et il fallait qu’une décision urgente fût prise. Le directeur chargé du service des Monuments historiques aux Beaux-Arts* avait déclaré à M. Cadayé qu’il allait faire diligence pour l’obtenir dans les plus brefs délais.
L’autorisation du ministère pour faire construire le monument ne viendra que huit jours après son inauguration.

* Les monuments anglais et portugais attendaient depuis deux ans, pour des raisons essentiellement artistiques, que les Beaux-Arts lèvent leur veto.

Constitution du Comité

Début mai, la constitution des Comités du monument est officielle.
En Amérique, Saint-Nazaire Memorial Fund, siège social est au 1190, Madison avenue, New York City.
Comité d’honneur :
Major général James G. Harhord, président, commandant la base à St-Nazaire pendant la guerre; Paul D. Cravath, avocat; Hon. John W. Davis, ancien ambassadeur à Londres; Brig. Gen. Charles G. Dawves, vice-président des Etats-Unis, Hon. Robert Underwood Johnson, ancien ambassadeur à Rome; Otto H. Kahn, banquier; Franck D. Pavey, banquier; Hon. Elihu Root, ancien secrétaire d’Etat des Etats-Unis ; Herbert L. Satterlee, banquier ; Rt. Rev, Herbert Shipman; Hon. George W. Wirkersham, ancien ministre de la Justice; MMs. Roynon Cholmeley-Jones, président du Comité exécutif ; Arthur M. du Bois, trésorier.

Côté français, Comité d’organisation :
Président, M. Jean Cadayé, rue du Palais (siège social du Comité); vice-présidents, M. P. Josse (Commission des fêtes); M. A. Vince (Commission des transports et logements) ; M. Chaney (Commission du monument); M. Eveillard (Commission des beaux-arts) ; secrétaire général, M. A. Bellan; adjoint, M. Vrignaud; trésoriers, MM. Jahan et Pirault.

Début mai, Le Comité d’organisation va mettre en place un Comité d’honneur qui constituera, avec les différentes commissions, le Comité général des fêtes. Les Comités de fêtes des différents quartiers seront reliés au Comité général.

La souscription

Par voie de presse, début mai, le Comité général a adressé « un pressant appel à toute la population nazairienne, au commerce et à l’industrie en particulier ». Il sollicitait « de la générosité de tous un appui financier qui lui permettra de réaliser un magnifique programme de fêtes digne du beau geste amical de l’Amérique ».
Pour ce faire, le Comité général a mis en place une souscription-participation. Les délégués des comités des fêtes de quartiers sont chargés de recueillir, à domicile, les souscriptions dans leur secteur respectif sous la forme d’un versement unique. Chacun recevra en échange de son versement, autant de billets d’un franc de la souscription-participation.
Par la suite les billets de souscription furent mis en vente chez les commerçants ainsi qu’à la permanence des fêtes, 42, rue du Palais.

Pour la modeste somme de 1 franc, on pouvait gagner : un portefeuille, de 70 titres d’une valeur nominale de 32.250 francs (Crédit National, Ville de Paris, Crédit Foncier), d’un revenu annuel de 1.200 francs, donnant droit à 76 tirages par an, remboursables éventuellement dans la même année, par 41 millions 500.000 francs. Une automobile, conduite intérieure, 4 places, carrosserie souple, simili cuir, marque « Renault », d’une valeur de 22 600 francs. Une chambre à coucher d’une valeur de 5 000 francs. Une motocyclette « Alcyon-Sport », 3 ch. d’une valeur de 3.250 francs. Une cuisinière de luxe avec une batterie de cuisine, valeur 1.200 francs. Une machine à coudre, valeur 1.000 francs. Sept bicyclettes Peugeot, Roller’s, etc., et plus de 100.000 francs d’autres lots, offerts par de nombreuse firmes commerciales nazairiennes, parisiennes et régionales. Un superbe vase de Sèvres fut envoyé par le Président de la République pour la souscription-participation.
Les sénateurs du département ont envoyé une très belle coupe et MM. Les députés leur souscription pour l’achat de lots destinés à la tombola gratuite.

* MM. Delaroche-Vernet, Bellamy, Merlant

 

renaulttypennreduiteRenault type NN – Elle sera la Renault la plus vendue de 1924 à 1929. – Collection Michelc-Mahé

 

motocyclettealcyonsport1926Publicité Alcyon 1926 – Collection http://www.petochon.fr (avec autorisation)
Publicités
Cet article, publié dans Histoire de Saint-Nazaire, Le monument américain, Saint-Nazaire entre 1920-1938, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Le monument américain – Les fêtes franco-américaines – L’organisation

  1. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-Américaines – Les Nazairiens se mobilisent | Souvenirs

  2. Ping : Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Les escadres | Souvenirs

  3. Ping : Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – En marge des fêtes | Souvenirs

  4. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-Américaines – Veille de fêtes | Souvenirs

  5. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-Américaines – Veille de fêtes – Autour des escadres | Souvenirs

  6. Ping : Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Vendredi 25 juin | Souvenirs

  7. Ping : Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines Vendredi 25 juin – Voyage des personnalités vers Saint-Nazaire | Souvenirs

  8. Ping : Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – Les protagonistes | Souvenirs

  9. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 | Souvenirs

  10. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 – L’inauguration | Souvenirs

  11. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 – Le banquet | Souvenirs

  12. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 – À la Chambre de Commerce | Souvenirs

  13. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-américaines – Samedi 26 juin 1926 –  La soirée des ministres à La Baule | Souvenirs

  14. Ping : Le monument américain – Les Fêtes franco-américaines – L’affaire des anarchistes | Souvenirs

  15. Ping : Le monument américain – Les Fêtes Franco-Américaines – Le Vélo-Club Nazairien | Souvenirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s